RSS
RSS

Partagez | 
 

 Nam Suyeol ♡ GET OUTTA HERE PLS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
homenum revelio
wizard
magic blood

Ven 24 Mar - 12:53

nom prénom Nam, comme la fameuse lignée des Nam, et Suyeol, un prénom d'origine purement Coréenne. date et lieu de naissance Il est né en Corée, plus précisément dans la célèbre province de Gyeonggi, un 17 Janvier 1995 (22 ans). nationalité Détenteur de la double, à sa plus grande indifférence. Jadis, ses parents demeuraient en effet en tant que deux grands sorciers reconnus dans le monde de la magie : sa mère autrefois originaire de lointaines contrées en Corée, principalement réputée pour sa langue fourchue, et son père, dont le sang ne connut que les vertus de toute une dynastie Chinoise. sorcier particularité Maudit, damné dès la naissance et à éviter aux yeux des autres, sa mère lui a fait cadeau de leur tragédie héréditaire : celle d'être Fourchelang. Suyeol a longtemps été préservé de la vérité en ignorant cette offrande empoisonnée et ne l'a découvert que très tard, par le biais d'une tante éloignée qu'il n'a jamais trop côtoyée, et d'une succession de catastrophes et d'échecs scolaires permanents. Malgré son envie de toujours de devenir un grand sorcier reconnu aux yeux des autres, il n'y est jamais parvenu et n'a jamais eu de cesse d'échouer lamentablement tout ce qu'il entreprenait de faire, tout ce qu'il s'attelait à essayer de mettre en oeuvre, avant d'être mis au courant pour sa particularité. Désireux de prouver sa valeur et de démontrer que ce don infiniment sombre n'a pas à systématiquement attiser la peur, Suyeol souhaite mettre à bien ses projets et rejeter cette image qu'ont les gens de lui à cause de sa mère, afin d'affirmer que sa bonne volonté et son envie de faire le bien peuvent aller au delà de sa magie conforme à faire le mal. Seulement voilà, l'étiquette qu'il a depuis toujours collée dans le dos n'aide pas, et le fait d'avoir été quotidiennement victime de rejets par le passé l'invite souvent à se demander s'il ne devrait pas, au contraire, exploiter ce potentiel menaçant qu'il n'a au final jamais connu ─ et tout juste récemment, jamais osé revendiquer. lignée de sang Sang-pur 100% clean, aight. occupation Une vraie pile électrique désirant devenir plus talentueux que n'importe qui. Les autres vous diront Moklyeon, mais son cœur appartient sans l'ombre d'un doute aux Suryeon. Ses petites mains pleines de magie contradictoire dessinent des arabesques enhardies sur le monde qui l'entoure, et ses sourire suaves, débordant d'une candeur en réalité à double facette, laissent présager le phénomène que Nam Suyeol s'est toujours avéré être. Un sorcier raté au cœur tissé de fibules d'or et d'argent, un serpent sinueux aux empreintes involontairement ténébreuses. situation amoureuse Madly in love, fufufu ♡ miroir du risèd Ses défunts parents le prenant dans ses bras. épouvantard Des profondeurs abyssales où il se noierait durement, sans aucun échappatoire.
> thé ou café ?
Café.
> été ou hiver ?
Été.
> cigale ou fourmi ?
Fourmi.
> rêveur ou réaliste ?
Rêveur.
Nam Suyeol
feat. Byun Baek Hyun
L'organisme Dominium a récemment tenté de faire revenir au gout du jour une partie du premier Code de Conduite de 1966 ; à savoir, faire recenser et contrôler tous les loups-garous du pays. Cette requête, bien que n'ayant évidemment pas été acceptée, a fait beaucoup de vagues au sein de la communauté. Quel est ton avis là-dessus ?
Le tréfonds de ses orbes se mit à luire curieusement lorsqu'il entendit cette question, l'amenant à se plonger dans une légère réflexion. Une main vint prendre en coupe son propre menton, puis le jeune Nam croisa les bras, pensif. « Hm... Honnêtement, j'ai assez de mal à me faire une idée là-dessus. J'ai toujours été pour l'intégration des loups-garous dans notre société, et... Je pense qu'il faut cesser les querelles. Arrêter de faire des distinctions à tout va et ne pas diviser les esprits pour monter un tel contre un tel. Qui ne nous dit pas qu'ils ne sont pas aussi malintentionnés qu'ils ne le paraissent, au fond ? De nos jours, les gens aiment à faire des amalgames, et... Ils se prennent souvent à juger au portrait. Je dis ça, parce que je pense personnellement être bien placé pour le savoir. » L'ombre d'un sourire amer rehaussa un instant ses commissures, avant qu'il ne passe une main fébrile dans sa chevelure brune. Ce rayon chaleureux qui semblait émaner de lui vous incita à l'écouter un peu plus longtemps, comme si un halo de tranquillité vous enveloppait. « Si les loups-garous ne sont pas d'accord avec le fait de signer ce recensement, essayons peut-être de trouver un compromis pour satisfaire tout le monde. Après tout, il y a toujours une solution à tout ! Pas vrai ? » Un rire aussi discret que charmant secoua ses épaules, tandis qu'il vous dévisagea dans un hochement de tête positif. « Mon avis, c'est que ce n'est pas en imposant aux loups-garous quoi que ce soit qu'ils accepteront de collaborer avec nous. Ils ne nous veulent probablement pas la guerre, alors tentons à notre tour de ne pas l'attiser. Faisons plutôt un pas vers eux ! »

Le débat éternel auquel le monde magique entier est confronté depuis des décennies : révéler ou non son existence aux yeux des moldus. Pour certains, un secret qu'il faut à tout prix protéger, pour d'autres, une loi obsolète qui mérite d'être revue à l'ordre du jour. Qu'en est-il de ton opinion ?
Un rictus amusé noie son faciès, comme s'il s'avérait piqué par un brin d'ironie en pensant à l'existence des moldus. « Parfois, j'oublie qu'ils sont là. Qu'ils nous entourent, en quelque sorte. Si c'est nécessaire de leur dire que la magie leur passe tous les jours sous le nez, allez savoir... Mais c'est vrai, je me demande moi aussi s'ils ont vraiment besoin d'être au courant. Peut-être qu'ils n'ont tout simplement pas envie de voir leur quotidien bouleversé, et je peux le comprendre. Il faut aussi envisager le pire, et se dire que l'équilibre entre nos deux mondes risque de... D'être précaire, disons. Pour ma part, je ne soutiens pas vraiment cette idée ! »
Alors que tu passes devant le Rince Mukyeo lors d'une balade nocturne, tu aperçois un sorcier et un loup-garou en train de se quereller juste devant l'entrée. Ils ont visiblement un coup dans le nez, et le videur ne fait rien pour arranger la situation quand le ton commence à monter dangereusement. Racontes-nous ta réaction.
« Alors moi, c'est très simple. Moi, je règle tout, t'entends ? Roi Suyeol, t'entends ? Je leur ai clairement dit « écoutez les mecs, arrêter de vous battez, c'est moi le king, c'est pas une raison pour rager » en m'interposant directement entre les deux parce que, écoutez, je suis un homme d'action. Quand j'ai imposé mon style de sorcier à la Voldy, ils ont pas cherché midi à quatorze heures et se sont pissés dessus (car après tout, je leur faisais clairement de l'ombre). Crois pas mon khey, je les ai calmés. J'ai sorti ma baguette en mode jedi de la sorcellerie oklm et j'ai fait « poussez-vous les moches, à genoux peasants, le prince est dans le Rince et il exige un peu de silence. Hop hop hop, retournez bosser je sais pas où là, mon RSA pour le Quidditch va pas se payer tout seul. » Tranquille, je sors même mon goûter de ma tenue de sorcier d'un air agressif pour les impressionner, aka mon déjeuner qui dérange la Corée et même le videur tellement il donne envie. Pourtant, quand l'autre a le malheur de me regarder un peu maladroitement dans les yeux, je décide que c'est illégal et brandis mon sandwich à la place de ma baguette, un peu violemment, un peu sassy-like. Et là, t'inquiète pas qu'il a baissé les yeux. Plus cool et mâle alpha, tu fais pas. Après, je sais pas ce qu'il s'est passé, mais je me suis réveillé. »


A true hero always arrives late ♡

AND HE IS A CHEERFUL FAILURE
FUCK BEING NORMAL

22 ans dans l'ignorance ♡ 1m74 ♡ 52kg ♡ Diagnostiqué hyperactif, et encore un peu gamin dans sa tête ♡ A tendance à souvent faire n'importe quoi avec sa baguette ♡ Sincère dans tout ce qu'il fait ♡ Rempli de bonne volonté ♡ Dénigré sans arrêt, autant pour ses erreurs constantes que pour son don de naissance maudit ♡ Ses parents furent, de leur vivant, de très grandes figures dans le monde de la magie. Son père était un sorcier jadis adulé de part sa puissance et son cœur de lion, et sa mère était une Fourchelangue dotée de très sombres pouvoirs, entachant la réputation des Nam ♡ Son nom de famille et son don de naissance maudit lui ont fait du tort toute sa vie ♡ Il hait les insultes destinées à la mémoire de sa mère ♡ Il cherche à en savoir plus sur elle ♡ Très souriant ♡ Véritable échec scolaire mais pas cancre pour autant ♡ Chante beaucoup tout seul, ne cache pas qu'il aime le son de sa propre voix ♡ Deux mains gauches ♡ Il aime dire des choses stupides, être drôle, rendre les gens un peu plus heureux pour combler le vide que cachent ses sourires parfois trompeurs ♡ Une de ses vertus est l'espérance, en plus de la détermination ♡ C'est un garçon bruyant qui aime rire des autres, dans la forme la plus pure de son tempérament joueur ♡ Il n'apprécie pas de se faire délibérer ignorer ♡ Facilement jaloux, mais ne le dira pas tout haut ♡ Pas spécialement friand de beauté mais surtout de charme ♡ Lui-même damné ♡ Envoûterait le cœur des femmes avec des paroles crachées parfum venin ♡ Change peu selon les gens, toujours fidèle à lui-même ♡ Vit bien le regard des autres, vit mal son incompétence ♡ Soucieux de ceux qu'il aime, dans son cœur ♡ Guère malintentionné ♡ Sous-estimé ♡ ... Mais peut-être bien zéro ♡ Véritable risée ♡ Copain avec l'eyeliner ♡ Confiant et assume ses choix  ♡ Trop mystérieux avec les inconnus, ce qui n'arrange pas son cas ♡ Parfois trop bavard, tant et si bien qu'il faut insister pour le faire taire ♡ Dorénavant difficilement atteint par l’appellation de fils de pute, c'est qu'il faut bien s'y faire à force ♡ Être timide en public, c'est un cauchemar ♡ Horriblement sensible à la nuque ♡ Très admiré pour être le fils de son paternel, fuit comme la peste pour être le fils de sa mère ♡ A déjà failli se noyer de nombreuses fois dans son enfance ♡ Enfant gourmand ♡ Indécis quant à son avenir ♡ Impulsif
AND HE WANTED THEM TO BE PROUD OF HIM
CHAPITRE I - I'M YOUR LOVER, I'M YOUR ZERO

J'étais un enfant unique, enfant sincère ─ enfant ravagé par l'envie poignante de vivre et de hurler les pressions chaleureuses qui lui comprimaient le cœur, comme un besoin désespéré de démontrer au monde que j'étais heureux, que je voulais faire de grandes choses, moi aussi. Simplement toucher le dessein de prouver que l'énergie transmise par mes parents, en dépit de m'avoir privé d'une chance de les avoir à mes côtés, me permettrait de subsister face aux futures difficultés et obstacles que je rencontrerais, alors même que mon destin était d'ores et déjà scellé. On racontait ici-et-là, tout autour de moi et dès lors que je n'avais pas atteint l'âge de la raison, que la langue fourchue et infiniment vénéneuse de ma mère avait jadis eu raison du cœur vaillant de mon père : qu'elle avait su le charmer de son regard de vipère et de ses allures de grande sorcière illustre, au cœur qu'on croyait autrefois noble et dénué de mauvaises ondes. J'ai néanmoins grandi dans l'ignorance la plus parfaite, aux côtés de ma grande tante dont j'avais été placé sous la garde, parfois peu commode, parfois peut-être trop bon-enfant avec moi, alors qu'elle me préservait de la vérité cinglante et de la réelle identité de la femme qui m'avait mis au monde. La fameuse dame plus gracieuse qu'un aigle, plus ténébreuse encore qu'un corbeau, qui s'en était allée pour toujours et qui m'avait laissé, en même tant que mon père, au fataliste statut d'enfant unique. D'enfant raté.

J'étais un fardeau. Indubitablement. J'étais un gamin surexcité, inconscient, qui avait le don d'en agacer plus d'un de par sa constante bonne humeur et, surtout, de beaucoup se reposer sur la tendresse limitée de sa tante, qui se voyait parfois obligée de dresser des barrières afin que je ne devienne pas entièrement dépendant d'elle. Peut-être avait-elle peur, peut-être craignait-t-elle l'attachement d'un être comme moi à une vieille carcasse comme elle, qui se faisait de plus en plus croulante au fil des jours. Peut-être était-ce une frayeur justifiée dont je ne connaissais ni les raisons, ni les provenances et encore moins l'existence, mais je l'ignorais et, par-delà mes yeux de grand enfant ingénu, je n'y voyais que du feu. J'étais une pile, je fichais le bronx partout où j'allais, je parlais sans cesse et j'étais l'engeance d'une sorcière dont les veines étaient infestées par la corrosion. Mais au de-là de tout ça, jamais tante Seulgi ne s'était permis de dire du mal de moi. Jamais elle n'avait voulu me révéler le mal qui se disait de moi, ou plus encore, la peur qui émanait des gens à l'évocation de mon nom, ainsi que les prémices dont elle était vaguement consciente du destin qui m'attendait et auquel je n'étais pas prêt à faire face, jeunot ; avec ma gueule d'ange blondinet, mon humour taquin et mes sourires ruisselants d'excitation, qui parvenaient toujours à faire se plisser mes orbes curieuses. Elle m'a toujours protégé de la vérité de mes parents, des rumeurs et des dires dans mon plus jeune âge ─ de la faculté malveillante dont m'avait fait cadeau ma mère, celle-là qui n'avait pas encore eu l'occasion de déformer ma langue, à l'époque, toujours un peu trop sortie de ma bouche. Je parlais beaucoup, je riais fort et amusais la galerie, mais je ne savais rien et ne remarquais guère ces regards mauvais qu'on me lançait en biais, qu'on imprimait sur moi à la manière d'étiquettes et de prix que l'on colle dans le dos, inéluctablement. J'étais un fardeau. J'étais un fardeau, mais on ne me l'a jamais dit.

Plus jeune, je rêvais. J'étais cet enfant peu turbulent en classe mais qui se déchaînait une fois en dehors, cet enfant qui se voyait d'ores et déjà talentueux et prestigieux dans une bonne poignée d'années, après les études et la dure traversée que demeure la scolarité. Je voulais faire partie des plus grands, marquer l'histoire du monde de la magie et me faire reconnaître non seulement pour mon nom, mais aussi pour mon prénom. Toute la bonne volonté que je mettais à vouloir apprendre et à désirer faire honneur au blason de ma famille m'aidait à continuer mon avancée, à me frayer un chemin dans la cour des grands. Je n'avais jamais connu mes parents, défunts avant même que je ne puisse prononcer le moindre mot, mais ma tante me parlait en si bonnes formes d'eux que je buvais ses paroles, que je les avalais et que j'avais fini par penser que ma mère ainsi que mon père avaient été deux formidables sorciers, réputés pour leur exploits d'antan et leur puissance que je croyais indéniable ; guère passible d'être remise en question. J'ignorais jusque-là que tout n'était que tromperies, que seul mon père avait été un de ces illustres magiciens comme ceux que j'aspirais à devenir, et que ma mère n'avait jamais été aussi sainte que les rumeurs portaient à croire. J'ignorais, et j'étais en sécurité de l'ignoble évidence : celle d'avoir mon nom souillé par la funeste notoriété de ma mère et admiré par la prodigieuse renommée de mon père, et celle de n'être que le rejeton d'une Fourchelangue et d'un grand sorcier aisément envoûté.

J'étais un gosse vif et énergique. J'aimais la vie malgré le fait que je n'avais pas grandi aux côtés de mes parents. J'affectionnais ma tante qui me plongeait toujours et sans relâche dans le monde enfantin et illusoire du bon temps et de l'ignorance. Dans mon cercle, quelques camarades avec qui je passais le plus clair de mon temps, mais ceux-ci me posaient toujours des questions auxquelles je ne pouvais répondre, sans que je ne cherche forcément à en connaître les réponses. J'étais franc, peut-être un peu trop taquin et j'avais cette insatiable envie de connaître, d'apprendre et de devenir meilleur, d'arriver à avoir mes diplômes et à impressionner mes professeurs. Je n'étais pas conscient de ce qu'il se disait sur moi-même ainsi que sur le poids contraignant de mon nom de famille, et je continuais de tenter d'exister et de penser qu'un jour, je deviendrai aussi doué que mon père. À dire vrai, je n'ai jamais su si j'avais des amis ou non. Pourtant, et pour de bon, je n'étais qu'un raté, à l'image d'ores et déjà salie de part le fait que j'étais né sous la mauvaise étoile. Mais je ne le savais pas. Ou tout du moins, pas encore.

Car oui, j'étais Suyeol, et en dépit de tout ce que j'ignorais, j'étais heureux.

CHAPITRE II - I'M A LOSER WHO WANTS TO BE STRONGER

J'avais la fichue manie d'être irrécupérable, en cours. Je parlais fort, j'étais sans doute trop confiant et fichais le bordel un peu partout où j'allais, mais je ne voyais pas les regards accusateurs et les sous-entendus qui relevaient du « il ferait mieux de se taire, cette erreur à la magie noire incrustée sous la peau ». Parce qu'après tout, j'étais loin de m'imaginer que je jouissais d'une très mauvaise réputation ; aussi bien partout où je mettais le pied qu'auprès de n'importe qui. Je n'avais pas de sourire de façade mais ça venait du cœur, ça hurlait littéralement au visage des autres que moi aussi, j'aspirais à devenir quelque chose, à être quelqu'un dans l'histoire des plus grands sorciers. Ce que je voulais, c'était tout bonnement être reconnu, faire honneur à mes parents qui m'ont laissé trop tôt, démontrer que je pouvais me démarquer et être différent en bien ─ alors qu'à côté, je n'avais pas connaissance de l'être en mal. Pour ça, je me suis motivé, et je me suis dit qu'il allait falloir que je travaille, que j'étudie sérieusement et parvienne à aimer plus que je ne le faisais déjà tout ce que j'allais entreprendre d'assimiler et de faire. Que je ne perde pas de temps, tout simplement.

La fierté d'être né sorcier m'assaillait de toute part : toutes les semaines, tous les jours et à chaque seconde, je chérissais cette chance inouïe de pouvoir accomplir des prouesses rien qu'avec les quelques gênes de mes parents et une baguette magique coincée entre mes petits doigts. Mon chapeau me retombait devant les yeux, alors je préférais la plupart du temps ne pas le mettre, et les manches de ma robe étaient si longues que j'aurais pu décréter vouloir me cacher sous ce morceau de tissu sombre, si j'avais été au courant de ma réputation d'ores et déjà nocive à l'époque. Quand je me suis mis à étudier et à faire de mon mieux, je ne redoutais rien : pas même les moqueries, pas même une quelconque possibilité de tout rater et de tout arrêter ─ rien. Je m'y donnais à cœur joie, je relisais tous les soirs mes cours et, quand j'en avais l'occasion, je demandais à tante Seulgi de m'assister et de m'aider pour apprendre mes formules, chose qu'elle s'adonnait à faire quand je la suppliais. Il y avait une certaine appréhension qui résidait toujours un peu dans ses actes, comme si elle savait elle aussi qu'un enfant trop heureux et trop studieux comme moi n'aurait de toute façon aucune chance d'y arriver. Elle savait bien des choses, mais si elle se confiait à moi, c'était pour me laver le cerveau quant aux autres, à ma réputation que j'ignorais et à mes parents. Enfant naïf, j'étais impliqué à l'école, mais je ne voyais guère le traquenard qui m'était tendu.

Je faisais des efforts. Beaucoup d'efforts. Je travaillais très régulièrement et apprenais assidûment tout ce qui m'était demandé, mais jamais l'occasion dé décrocher une note supérieure à la moyenne ne m'avait été offerte. Au début, je ne comprenais pas pourquoi. J'étais fort de bonne volonté, et on me rabâchait d'étudier et de me concentrer plus que ça. Cependant, c'était ce que je faisais déjà. C'était comme si la malchance s'était abattue sur moi, comme si une espèce de mauvais sort m'avait été jeté pour que je ne puisse jamais accéder à la renommée, aux amis et à la réussite que j'avais toujours recherchés. Au début, j'en ai eu le cœur fendu, et cela a eu pour effet de tellement me révolter que ça n'a fait que vivement m'empresser dans mon désir de persévérer, malgré mon manque de talent évident. Je me suis dit qu'il ne s'agissait que d'une mauvaise passe, une phase propre à chaque étudiant à un moment ou à un autre de sa vie ─ que rien ne me prédestinait encore à être l'un des plus mauvais élèves de l'établissement, comme je le craignais à chaque fois que j'étais évalué. Mais je n'ai réalisé que plus tard que je me trompais lourdement, que ce n'était pas la vérité et que les gentils ne gagnaient et ne gagnent jamais : c'est un mensonge, un mensonge inventé par la société pour nous tenir bien sage et, parfois, nous faire subir le dur statut de souffre-douleur d'une communauté classée dans une autre catégorie ; terrible catégorie.

J'ai commencé à être un de ces enfants constamment persécutés, ceux que l'on dénigre quand ils ont le dos tourné et peu à peu, même lorsqu'ils sont présents en face de vous. On me critiquait pour tout et rien, se moquait de mes difficultés et de mes conditions scolaires plus que pitoyables, mettait en jeu mon avenir avec des paroles blessantes et des effets de groupe de plus en plus naissants. Ce fut ce sentiment d'exclusion qui a bien vite fait de me freiner dans mon enthousiasme de la magie et dans ma quête de connaissances et de proches, sans que je ne sache réellement la raison pour laquelle on s'acharnait à me mettre de côté et à me regarder d'un œil aussi noir. C'est là que j'ai pris conscience de tous ces yeux braqués sur moi, depuis le début, sans que mon attention n'en ait été attirée par le passé. J'ai compris en cours de route que la plupart de mes camarades ne m'aimaient pas, et que mes professeurs me fuyaient comme la peste et me craignaient, toujours sans que je ne sache pourquoi. Les moqueries eurent bien vite fait de s'accroître au rang d'accoutumances, parce que j'en recevais quotidiennement : lorsque je ratais un enchantement, lorsque je me faisais voler ma baguette, ou même quand je recevais une note encore plus inférieure que celle du tout dernier de la classe, et je commençais peu à peu à m'habituer aux taquineries, aux messes basses et aux découragements forcés que me lançaient parfois les plus audacieux, juste comme ça, juste comme un passe-temps de pouvoir enfin s'acharner sur celui que l'on pensait aveugle sur la vérité. Mais après tout, peut-être qu'ils n'avaient pas tort sur un de ces points-là. N'était-ce pas moi, Nam Suyeol, le tout dernier de la classe et accessoirement de tout l'établissement, malgré mon envie de toujours de percer et de devenir un des plus reconnus de ce monde dur et impitoyable qu'était celui de la magie ? Peut-être bien qu'en fait, c'était vrai, mais que je n'ai sans doute jamais voulu l'assumer, tant mon désir de faire bien se révélait être intense. Car pour moi, il s'agissait de combler une amante inexistante : ma soif inaltérable de lumière, entre autre.

Néanmoins, ce fut également lorsque l'on a commencé à s'attaquer à un sujet sensible que je n'ai pas su passer outre et faire comme si de rien n'était. Petit à petit, les moqueries se transformèrent en menaces, les piques évoluèrent en rumeurs désobligeantes et les messes basses prirent la tournure d'insultes à l'égard de ma famille, et plus particulièrement de ma mère. Si mon père était respecté et avait été une figure emblématique du monde des sorciers, ma mère, elle, ne semblait pas avoir été suffisamment bonne pour être reconnue en bien même dans la mort. Jusque-là, j'avais réussi à faire fi de cette atmosphère tout d'abord oppressante. Elle devint bien vite quotidienne, presque insignifiante. J'avais appris à traîner un peu plus seul, à supporter le poids des regards sur mon dos et à toujours me faire rabaisser à cause de la popularité néfaste de mes parents et de mes mauvais résultats qui faisaient par conséquent de moi un moins que rien, un futur zéro. Si j'étais l'élève le plus enhardi de faire de grandes choses et le plus heureux d'avoir pu naître en tant que sorcier, il n'était pas ou presque pas possible d'ignorer que j'étais celui le plus en difficultés malgré ma bonne volonté.

Précisément, lorsque les insultes ont commencé à toucher la figure que je chérissais tant de ma génitrice, je n'ai pas trouvé d'autre alternative que de ne pas me servir de la magie mais de mes poings pour faire passer cette envie grandissante de vengeance, provoquant tout de suite après mon renvoi de l'établissement pendant une durée indéterminée. Tante Seulgi m'en a énormément voulu, et moi je n'ai rien dit, profondément ancré dans mon incompréhension des faits. Je n'étais soudainement plus aussi enthousiaste et excité qu'auparavant, mais c'est ainsi que je savais que j'endurais, pour la toute première fois, une des périodes noires et insolites de ma vie : celle où j'ai tout de même appris à défendre les valeurs avec lesquelles j'ai toujours vécu, soit l'honneur, la persévérance et la confiance en soi. En revanche, je me sentais terriblement vide. Le sentiment d'appartenance m'était inconnu et je ne me sentais plus à ma place nulle part. De là résultait mon incompréhension : cette ténacité brutale de la part de mes camarades, cette malchance irréfutable de ma part dans mes études, ces secrets dont je n'avais encore jamais été mis au courant et ce regard que portait ma tante sur moi au fil des jours, avec cette petite étincelle qui ne cessait de briller un peu moins fort, un peu moins intensément. Elle me disait des choses que j'ignorais à travers son regard ; et moi, l'enfant perdu, l'enfant au cœur obstiné, était encore trop aveuglé par la rage au ventre pour y déceler la vérité.

CHAPITRE III - I'M A BELIEVER, I'M A DREAMER

Quand je lui ai demandé, elle a hésité à m'en parler. Je l'ai vu dans son regard éteint et fatigué, elle était âgée, mais pas sénile pour autant. J'avais beau parfois me plaindre d'elle, je l'aimais malgré tout, malgré l'éloignement dont j'avais fait preuve vers mes heures les plus noires à l'école. Je me doutais que quelque chose n'allait pas. Que tous les efforts que je mettais pour qu'au final rien n'aboutisse, que toutes ces critiques, ces menaces, ces rancœurs sur le compte de ma mère, ces injustices et ces différends que j'avais du endurer, et que tout le tracé damné de ma vie, n'étaient au final pas l'oeuvre d'un hasard. Je savais bien évidemment que si je devais me renseigner, il me fallait consulter ma tante Seulgi et personne d'autre ; car de toute façon, qui d'autre aurait bien pu m'aider ? Elle, elle était la seule famille que je connaissais qu'il me restait, qui continuait encore de s'acharner à vivre sous mes yeux de gamin, prunelles en orbites de gamin en pleines réflexions intérieures.

Elle a attendu une journée avant de finalement m'en parler ─ avant de tout me révéler, de me citer les raisons pour lesquelles j'étais traité ainsi, de m'avouer que personne ne me portait dans son cœur et que contrairement à ce que je pensais et voulais croire, mon sang n'était pas à sa place dans mes veines. Car la vérité, c'était que je n'avais pas été prédestiné à faire le bien. Tante Seulgi m'a fait réalisé que ma mère n'était pas une de ces grandes sorcières dont on parlait avec tant de bien entre les lèvres, mais était bel et bien habitée par le mal, cadenassée par la magie noire et entourée de regards mauvais, comme cela avait pu m'arriver à moi aussi, son fils bien trop innocent pour jadis penser à l'existence d'une quelconque magie noire entre ses mains. Finalement, elle m'a expliqué ce que j'étais, m'a précisé que les signes distinctifs ne tarderaient pas à se montrer et m'a ainsi informé que si je ne parvenais pas à être compatible avec l'envie de faire de grandes choses, c'était parce que mon style de magie n'était naturellement pas tourné vers toutes ces envies et tous ces projets radieux de réussite. Mais j'ai fini par comprendre. J'ai fini par prendre conscience que je n'avais pas à me replier sur moi-même, que je n'avais pas à rejeter ma nature malgré le fait que je désirais plus que tout prouver ma valeur et démontrer aux autres que j'étais capable d'aller au delà de tout ça. J'étais désolé de devoir subir la pression de l'image de ma mère sur mes frêles épaules, mais j'avais fini par en prendre l'habitude et, l'éventualité de devoir vivre avec un fardeau comme celui que venait de m'annoncer tante Seulgi ne me semblait tout à coup pas si compliquée que ça, avec tout ce que je venais d'apprendre et de vivre.

Oui, j'étais un Fourchelangue.
Par dessus tout, j'étais même un raté. Je demeurais inévitablement discordant dans tout ce que je voulais entreprendre de faire, et je persévérais à la simple force de mes efforts et des encouragements de mes quelques proches, malgré les coups durs et les coups bas en plein dans le dos.
La plupart du temps, j'ignorais moi-même ce que je faisais, c'était vrai ; mais non, je n'étais ni malintentionné, ni nocif, et étais encore moins comme ma mère. Après tout, je n'avais jamais eu l'occasion de la connaître de mon vivant. N'était-ce pas là une preuve suffisamment établie pour m'innocente ?
Non. Pas à mes yeux, toujours avides de plus, toujours gourmands de grandeur.
Car oui, à défaut de tout ça, j'étais Nam Suyeol : l'enfant bâché, l'idiot surexcité, le gamin qui ne s'est jamais rendu compte de rien, avec le cœur sur la main et les jugements inéluctables scotchés à la figure.
Un héro toujours en retard, qui allait recommencer à être heureux.

lustae/kernel;
WE ALL BACK. WE ALL KINGS. JE. VOUS. AIME. PTN  omg  omg  omg  omg  omg  nyuh  nyuh  nyuh  nyuh  nyuh  nyuh TAKE MY LOVE TAKE MY WHOLE LIFE je ne suis rien sans vous for now :/ Que de beauté & de magie dans ce comeback digne des plus grands kings de la KPOP (big up à mes VIP et mes ELF dans le coin) ♥️ God probably already blessed u, tbh


aide nous avec le bottin :
pour un personnage inventé de toute pièce (la class "fiche" ne doit pas être touchée) :
Code:
<table><td><div class="botbox">Byun Baekhyun (Baekhyun - Exo)</div></td><td><a href="http://palladium.bbfr.net/u9" target="_blank"><div class="pro"></div></a></td><td><div class="fiche"></div></td><td><div class="botboxx">Nam Suyeol</div></td></table>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
homenum revelio
wizard
naughty but devoted admin

Ven 24 Mar - 12:56

OKAY.

PREPARES-TOI A LA DEFERLANTE DE LOVE SUR TA PETITE FACE MIGNONNE

omg omg omg

LUSTAE MON BB DAMOUR CHERIE OMG JE SUIS TELLEMENT CONTENTE DE TE VOIR LA ET GENRE TU PEUX PAS SAVOIR COMME DOO ET MOI ON TAIME ET ON TATTENDAIS AU TOURNANT ET ON EST TROP STRESSEE DE SAVOIR CE QUE VOUS EN PENSEZ scream scream lovedrunk lovedrunk lovedrunk lovedrunk lovedrunk

CETTE FOIS CROIS MOI JE VAIS TE COLLER MAIS GRAVE JE VAIS PAS TE LACHER DUNE SEMELLE JE VAIS ME GLUER A TOI TELLEMENT QUE TU VAS AVOIR LIMPRESSION QUE JSUIS UNE DEUXIEME PARTIE DE TOI SISI gimme gimme gimme gimme gimme gimme JE COMPTE BIEN ME RATTRAPER ICI ET TOI ET MOI CA VA ETRE LA LIFE ET ON VA SE FAIRE DES LIENS DE MALADE JE VEUX ETRE UNE SUPRA VIP PARMI LES VIP DANS TES POTOS OKAY angry angry excited nyuh nyuh nyuh nyuh nyuh nyuh

AIME MOI. GENRE FORT. PARCE QUE JITEAIME PTN. loveglomp

_________________
    I'm the master of my sea

    there isn’t a more beautiful paradox than a strong spirit and a gentle heart.  ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
homenum revelio
wizard
magic blood

Ven 24 Mar - 13:00

PTN OUI PREMS DANS MA VIE PREMS PARTOUT EN MI CORAZON JE T'AIME VITE REVIENS VITE LOVEU LOVEU IDK crying  crying  crying
WAITING FOR U PTN tiny heart tiny heart tiny heart tiny heart
Wsh j'y crois pas n'empêche deaaar god :c C'est beaucoup trop beau pour être vrai, j'y ai pensé toute la matinée et mon forfait m'a lâché pile quand j'entrais mon mdp à l'inscription, tough life un peu :/ MAIS JE VOUS AIME TOUS ET DES QUE JE RENTRE DU BOULOT JE COMMENTE SUR L'ANNONCE CE RÉSULTAT DE DUR LABEUR PERF COMME JAJA. P E R F.
tiny heart  tiny heart  tiny heart  tiny heart  tiny heart  tiny heart  tiny heart  tiny heart  tiny heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
homenum revelio
werewolf
birth's legacy

Ven 24 Mar - 13:05

DEUZ
J AI PAS POSTE MA FICHE, JE VAMPIRISE LA CO MCDO 2MIN MAIS OSEF JE REVIENS CE SOIR

EDIT :
ME REVOILA MON BFF DE MA VIE omg omg omg omg omg omg

JIA ET SUYEOL LE RETOUR
THE KING AND THE QUEEN ARE BACK
FAITES PLACE
angry angry angry angry angry angry


MAIS OUI T AS VU CA, J AI FAIT FUCK AUX UTILISATEURS MCDO POUR POUVOIR ETRE DEUZ SUR TA FICHE :oo: ce ne fut pas chose aisée, je peux te l'assurer wth j'ai du affronter le temps, les éléments, les impatients... okjemetais wtf

TOUT CA POUR TE PROUVER A QUEL POINT JE T AIME lovedrunk lovedrunk lovedrunk

si c'est pas beau tout ça please sinon, pour en revenir aux choses sérieuses, j'aurais jamais cru que ce jour arriverait puppy que je pourrais revoir suyeol, que ce lien reverrait le jour... c'est genre vraiment magique et j'arrive pas encore vraiment à m'en rendre compte, mais saches que je te lâcherai pas, genre jamais, c'est juste trop beau pour se terminer ilu ilu ilu

ALORS ON DANSE S AIME gnaw

_________________
and i feel so cold
oh, you can't hear me cry. see my dreams all die, from where you're standing on your own. it's so quiet here and i feel so cold. this house no longer feels like home. oh, when you told me you'd leave, i felt like i couldn't breathe. My aching body fell to the floor and now it hurts much more.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
homenum revelio
wizard
magic blood

Ven 24 Mar - 13:09

MUUUUUUUUUUUUUUUUUUUSE DU LUUUUUUUUUUV
JIA ET SUYEOL AGAIN PTN
Crying actual real tears


JPP LA CO MCDO JUSTE POUR MWA MAIS WSH thug de la street tiny heart tiny heart tiny heart Si j'ai pas le first sur ta fiche j'appelle la police :oo: :oo:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
homenum revelio
wizard
magic blood

Ven 24 Mar - 17:02

    tiny heart tiny heart tiny heart tiny heart tiny heart tiny heart tiny heart tiny heart tiny heart tiny heart tiny heart tiny heart

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
homenum revelio
Invité
Invité

Ven 24 Mar - 17:43

je t'aime twa itoo. ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
homenum revelio
wizard
naughty but devoted admin

Ven 24 Mar - 17:46

TAS CU CETAIT TERMINE salou salou salou salou salou salou salou salou salou salou salou salou

YAURA JAMAIS ASSEZ DE LOVE SUR TOI BB CHATON JE COMPTE BIEN FAIRE POURRIR TES DENTS TELLEMENT TU VAS MANGER DE GNANGNAN ET DE I LOVE YOU hug hug

ET TSAIS QUOI SUR KTALK DOO ELLE EST EN TRAIN DE PETE UN CABLE A CAUSE DE TA SITUATION AMOUREUSE ET ELLE TE CRIE DE LOIN "WAIT DEUX SEMAINES BB CHAT DANS DEUX SEMAINES NARELLE EST LA" salou salou salou salou salou salou

JVEUX VOUS VOIR FAIRE DES BEBES NAYEOL ET JVEUX ETRE LA MARRAINE STP OKAY YA PAS MOYEN CEST PAS NEGOCIABLE VOTRE SAGE FEMME CE SERA MEME MOI scream scream scream scream scream scream

au fait j't'ai dit que j'te love ? tiny heart tiny heart tiny heart tiny heart tiny heart tiny heart tiny heart tiny heart tiny heart tiny heart tiny heart tiny heart tiny heart tiny heart tiny heart tiny heart tiny heart tiny heart

_________________
    I'm the master of my sea

    there isn’t a more beautiful paradox than a strong spirit and a gentle heart.  ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
homenum revelio
wizard
sweet yet sexy admin

Ven 24 Mar - 18:24

JE PLORE VAZY ELLE EST OU MA PREMIÈRE PLACE C'EST PAS DU JUSTE CA TOUT CA PARCE QUE JAVAIS COURS NON MAIS NAWAK. NAWAK JE VOUS DIS.

JE DEMANDE A ETRE REMBOURSÉE

on parle deux minutes de mon affichage public made in salou là? t'sais quoi même pas j'ai honte



MOI EN VOYANT TA FICHE.



ET POUR FINIR. JE TE PRÉSENTE MOI EN LISANT TA FICHE.


ENCHANTÉE BONJOUR JE T'AIME.

JCOMMENCE DÉJÀ A AVOIR DES TROUS AUX DENTS TELLEMENT MON LOVE POUR TOI PUE LE SUCRE.
T'IMAGINE PAS LE BONHEUR QUE CEST DE TE VOIR ICI. JSUIS EN LARME C'EST SURREEL. LE PLUS BEAU JOUR DE NOTRE LIFE. ;;;;;
JVAIS TE LES CRACHER CES TROIS RPS LA RIEN QUE POUR NARELLE. RIEN A FOUTRE QUE TU KIFFES OU PAS. TAURAS PRINCESSE CASSE BURNE SUR LE DOS PENDANT TOUUUUUUUUTE TA LIFE. STOUT CE QUE TU MÉRITES LULU.
j'espère que t'aimes mon kdo de toi à moi salou

non mais sérieux. merci pour ta patience. merci pour ton soutien. merci pour ton amour. merci pour tout ce que tu as donné à meihua. à nous aussi. j'espère sincèrement que palla sera à la hauteur de tes attentes. et. et si c'est pas le cas j'me jette du haut de mon lit ;;

T'AIME PLUS FORT QUE LA LUNE AIME LE SOLEIL. T'AIME AUSSI FORT QUE NARELLE FANTASME SUR SUSU. (ET C'EST ÉNORME CROIS MOI. #FANDESUYEOL #BIGHUGPOURLULU #AMOURSURTOI #KEURKEUR)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
homenum revelio
Invité
Invité

Ven 24 Mar - 19:10



POTOOOOOOOOOOOO ! lovedrunk lovedrunk nyuh je te kidnappe on va aller faire les 400 coups ensemble t'a vu #expressiondevieuxparcequejelesuis
Revenir en haut Aller en bas
avatar
homenum revelio
wizard
magic blood

Sam 25 Mar - 0:24

BHFGPKFVSDPOVPODFVPOSDPOKCSD
crying  crying  crying  crying  crying  crying  crying  crying  crying  crying  crying  crying  crying  crying  crying  crying  crying  crying  crying  crying  crying  crying  crying  crying  lovely  lovely  lovely  lovely  lovely  lovely  lovely  lovely  lovely  lovely  lovely  lovely  lovely  lovely  lovely  lovely  lovely  lovely  lovely  lovely  lovely  lovely  lovely  lovely  lovely  lovely  lovely  lovely  lovely  lovely  lovely  lovely  lovely  tiny heart  tiny heart  tiny heart  tiny heart  tiny heart  tiny heart  tiny heart  tiny heart  tiny heart  tiny heart  tiny heart  tiny heart  tiny heart tiny heart  tiny heart  tiny heart  tiny heart  tiny heart  tiny heart
ALORS, honestly, si je veux vous dire l'exacte vérité : non.
NON PTN JUSTE NON J’ÉTAIS ABSOLUMENT PAS READY POUR CETTE ESPÈCE DE TSUNAMI D'AMOUR LÀÀÀÀ, IDK COMMENT APPELER ÇA TELLEMENT JE FEEL FREAKINGLY FREAKING FREAKIDDY SHOOK ET TELLEMENT JE VOUS AIME LIKE SPACE AND STARS AND TO INFINITY AND BEYOND. h e l p


Moi en position tricératopsale de sécurité tellement j'en peux plus de la vida à cause de vous, un peu.

Genre laissez-moi vivre no ? :/ Respirer un peu, pas mourir d'une overdose de feels ? puppy J'need survivre pour vous répondre moi, stop vouloir me tuer kwa tiny heart tiny heart tiny heart
Mais QUAND MÊME, damn damn damn damn, l'amour qui déborde en moi pour vous en vient à me faire perdre mes propres mots, même ça vous êtes doués pour ME RUIN PTN JPP
Je sais pas, frustrated af, JE VOUDRAIS VOUS DIRE DES MILLIERS DE FOIS À QUEL POINT J'VOUS LUV D'UN AMOUR VÉRITAAAAAABLE POLALALALA nyuh nyuh nyuh nyuh nyuh nyuh Peu de mots pour exprimer les feelseu. Gotcha in mah heart, everyone smile smile smile

SALOUESTLERESPECTPOURMONCOEURPTN
♦️ MAIS ALORS TOI :oo: :oo: TOI crying crying crying crying crying crying TOOOOOOIIIIIIIIII ilu ilu ilu ilu ilu ilu ilu nyuh nyuh nyuh nyuh nyuh nyuh lovely lovely lovely lovely lovely lovely HOLY FUCK laisse moi t'aimer comme on aime real hard j'sais pas, les gaufres, le nutella, les brioches à la praline, ce que tu veux tmtc, tout ce qui a de bon sur cette planète. Parce que oui mademoiselle, t'es bonne, MAIS EN PLUS, JTAIME COMME C PAS PERMIS ALORS PLS LISTEN TO ME
POURQUOI CRÉER UN MOT POUR DÉFINIR LA CUTANCE (bon j'avoue lui j'l'ai crée) QUAND SALOU EXISTE DÉJÀ ???? PTN OMG JE T'AIME SALOUUUUU MA SALOU TU PEUX PAS SAVOIR COMMENT J'CRY D'ÊTRE LÀ MWA AUSSI ET DE TE RETROUVER ET DE ET DE crying crying crying Save me dear lord. PTN NON MAIS DOO ET TOI DOO ET TOI CA VA PAS FAUT ARRÊTER D'ÊTRE DES QUEENS PFIOULALA MAIS JE VOUS AIME TELLEMENT +++++++ NO WAY QUE VOUS GAGNIEZ À CE JEU J'VAIS PAS VOUS LAISSER WIN TOUT ÇA T'ENTENDS :oo: :oo: luv  lovely lovely  hug
But écoute omg colle-moi Salou, ma glace caramel beurre salé, si tu le fais pas c'est moi qui vais le faire anyway so stay ready in da house j'sais paaaaas JE T'AIME. JE T'AIMEEEEEEEE. DEVIENS MOI & J'SERAI TOI MÊME, CMON ON FUSIONNE, SOIS MA SIAMOISE DE PALLADIUM suyeol ALLEZ ALLEZ HOP HOP HOP ON FUSIONNE ON FAIT COMME SONGOTEN ET TRUNK ♥️ AYONS DES LIENS DE FIFOU BELLA DONNA J'TE LES DONNE WHENEVER U WANNA TOI ET MOI C'EST MIEUX Q'UN ABRACADABRA (ça fait deux abracadabras) nyuh nyuh nyuh nyuh nyuh nyuh tiny heart tiny heart tiny heart
Cherche 'ap, VIP suprême là, c'est mort, même Ganon il a peur un peu pls. LUVEU AS WELL MY BABE

JIATTENDAISCEJOURDEPUISTOUJOURS - ON
RETROUVE
LES BONS BAAAAAAAAAAILS luv luv luv
Omg omg omg mais Suyeol & Jia t'y crois ? T'y CROIS ? BEST LIEN DANS L'AIR J'TE DIS ça rappelle trop trop de souvenirs, jpp KILL ME crying crying tiny heart tiny heart
ET OUI OMG REMEMBER LE ROI & LA REINE DE MEIHUA
WE COME BAAAAAAAAACK omg omg omg ENFIN ENFIN ENFIN.


T'AS AFFRONTÉ LA PLUIE AVOUE. Mais écoute j'pleure tellement fort, j'en peux plus, retrouver toute la populace ici c'est tellement dix fois mieux que tout ce que j'espérais tiny heart tiny heart You all here, c'est vraiment parfait, rien de plus à demander luv
CE LIEN. MAIS CE LIEN. Ce lien tue tout tu sais pas, we gon' be perf again lovedrunk TU VERRAS. J'AI PROMIS. Jiayeol 'til the end, c'était obligé de se retrouver sur cette note tehe
LET'S LOVEEEEEEE smile

YENAMARRE - tiny heart tiny heart tiny heart tiny heart tiny heart tiny heart tiny heart tiny heart tiny heart tiny heart
JE SUIS TELLEMENT LA JOIE DE VOIR QUE T'ES REVENU AUSSI
Omg pls stay longteeemps
On s'était pas parlés sur Meihua, mais on va devoir rattraper ça, oui oui lovely  lovely

BYEOLLIELACHIPOLATA - ET JE T'AIME BIEN ++++  lovedrunk  lovedrunk  lovedrunk  lovedrunk In mah heart, allez  puppy STAY HEALTY STAY HAPPY STAY SMILEY QUE DU BONHEUR DANS TON PETIT COEUR ♥️♥️♥️ #kidnaps#

TESSDELATECI - PTN ET HEUREUSEMENT QUE CEST PAS FINI PSK J'ALLAIS PLEURER TELLEMENT TU ME MANQUAIS DÉJÀ TOI ET TES MAJS SUR MA FICHE PLS STAY FOREVER KWA gimme hug Omg omg omg can I love u or give u some love or give u tons of love or simply love u or even try to loveu?????? TELL ME. DITES-MOI. JE PORTE PLAINTE SI JE PEUX PAS
MAIS SALOU
ARRÊTE
D'ËTRE
AUSSI
SMOOTH
PARCE QUE TU ME KILL MOI ET MON COEUR
Et que tu vas devoir me ramasser à la petite cuillère in the end si tu continues, j't'aurais préviendu lovely :/ ♥️♥️♥️
JE TAIME TELLEMENT FORT AUSSI GENRE C BON JSUIS HYPE A VIE AVEC TWA TAKE MY LOVE TAKE EVERYTHING ICI C FOR U  nyuh  nyuh  nyuh  
& PTDRRRRR MAIS PTN NAYEOL OMG, mais ça c'est just number one raison de vivre actually, j'crois j'peux die en paix tbh parce que j'attendais ça depuis ma naissance pls :/ tiny heart  tiny heart  tiny heart J'étais tellement, mais tellement triste de perdre ce famoso pairing del vida, genre on avait même pas commencé pls, c'était déjà si perf d'entrée de jeu :c Mais WALA, j'vais retrouver ma go, la licorne spatiale de mon cœur, ET JE VAIS ATTENDRE BIEN SAGEMENT JUSQU'A DANS DEUX SEMAINES POUR RECUPERER MA NARELLE (eh oui posé le petit copyright sur sa bouille, oklm) PARCE QUE MOI JE L'AI JAMAIS OUBLIE ET QUE J'SUIS TJRS AUSSI INLOVE D'ELLE :oo:  :oo:  :oo:  PEACE, PEASANTS.
lovedrunk  lovedrunk  lovedrunk  lovedrunk  lovedrunk STP SOIS LA MARRAINE SOIS TOUT TOUT TOUT, SAGE FEMME, CONSEILLÈRE CONJUGALE, EVERYTHING, j'veux être dans ta lifu comme tu seras dans la mienne. GENRE JTM, je te love, impératrice de la cutance, on est des gros fragiles mais cey toujours mieux à deux, et tu peux pas savoir comment je t'aime d'amour, moi aussi, Salou  tiny heart  tiny heart  tiny heart  tiny heart  tiny heart  tiny heart Tellement flawless, tu es. Une queen, j'mens pas  

REBECCALIFIÉEFIRSTDANSMONCOEUR - Et toi.
Toi
tOI
TOI
TOI
Non mais écoute, déjà, d'entrée de jeu, j'vais pas passer par quatre chemins, j'te kidnappe tel un thug life des quartiers chauds wsh. Direct. ALLEY KWA, u mine un peu


J'avoue, où est ta first place ? :/ TON HOMME EST DÉÇU. Dire que j't'attendais avec des bisous & un petit kdo, choquer de ouf là :oo: :oo:
NON ALLEZ, j'arrive tellement pas à me contenir right now, j'suis désolé faut que ça sorte...........
Moi en voyant ton message sur ma prez :


DOOO DOOO DOO DOO DOO MON PETALE MA ROSE MON? SOLEIL MON AMOUR MON IDK MON TOUT MON RAYON DU MATIN QUI PERCE DES L'AUBE (ptdr u dont say) JE SAIS PAS JE SUIS L'EMOTION JE T'AIME J'VEUX TE GIVE DU TENDER LOVE COMME JAJA PARCE QUE DAAAAAAAAMN GUUUURL TU M'AVAIS TELLEMENT MANQUÉ NOT A JOKE PTN crying crying crying crying crying Mon bonheur à moi il est tellement hors compet tbh, genre là total nirvana (pas le grunge emo sinon ça fait trop emo) mais nirvana style AU DELA DU PARADIS TAHU. Ptn jpp CEST TWAAAAAAAA JE TAIME TROOOP BYE BYE lovedrunk lovedrunk lovedrunk
Plus beau jour de ma vie aussi, I mean, pourquoi s'obstiner à vouloir me slay impunément comme ça ? :/ J'vous hate avec tellement d'amour c'est grave dangereux
MAIS ET TOI
ET TOI
PTN
JTE LUV OK REMETS PAS CA EN QUESTION GENRE NO NO NOT POSSIBLE
WHERES MAH PRINCESS AT WHERES MAH NARELLE J'LA VEUX IN MY ARMS J'LUI ACHETERAI DES SUCRERIES, J'IRAI DRESSER DES SERPENTS ARC EN CIEL POUR ELLE ET J'VEUX QU'ELLE ME FASSE TAIRE AVEC DES BISOUS AWKWARD PARCE QUE WHY THE FUCK NOT HEEEIIIIIINNN wth wth nyuh nyuh nyuh nyuh nyuh tiny heart tiny heart tiny heart tiny heart tiny heart Waiting patiemment mon amour secret, allez.
JE KIFFE ++++++ QUE TU NE LE PENSES YA KNOW THAT DOODDLE JUMP
GENRE BLESS ME HARD ♥️ J'aimerai tout ce que tu sauras m'offrir, lady

Et omg non, non juste non, c'est même pas à vous de me remercier, genre idk en fait c'est juste nous ? C'est à nous de vous remercier pour tout ce boulot fantastique que vous avez fourni, franchement c'est l'aubaine, l'eldorado I'd say, c'est juste fabuleux, sublime, c'est le fruit de votre labeur et ça, c'est impressionnant, et vous méritez franchement que Palladium marche parce que, hey, that's Meihua's story right 'der motherfuckers tiny heart tiny heart tiny heart tiny heart tiny heart tiny heart GOSH. Ecoute, j'te rattraperai en bas du lit oklm, et... Et on y retournera ensemble et à deux, cette fois #naughtyeol
sry not sry
ptn jtm
C'est IMPOSSIBLE de se remettre de tout ça sans thérapie  

JE TAIME GRAVE COMME LES FOURS AIMENT LES TARTES ET COMME LES AMERICAINS AIMENT PARIS. JE TAIME COMME LES ETOILES AIMENT LA LUNE. Et, ofc, je t'aime comme Suyeol aime Narelle & rêve sur elle :/ (wet dreams maggle) (me punch pas stp) (promis le décolleté j'ai pas fait exprès d'y loucher) (#FANDENARELLE #NARELLESBOY #THOUSANDHUGSFORDOOCEUR #AMOURENTOI #SUCREPOURTWA)
Luv.

SHANYUMONPOTO4EVER - OOOOMGGGGGGGG U BAAAAAAAAAAACK MON BROOOOOOO omg omg omg omg omg omg omg omg omg
MAIS JE SUIS TELLEMENT EXCITED


Omg mais genre, toi aussi tu m'avais tellement manqué, c'est pas pardonnable heartbreak luv luv luv luv
Je suis mais pire que la joie de te revoir, de voir que t'as pas leave, on a TROP de tucs à rattraper together ptn ilu ilu KIDNAPPE MWA, on est les rois du monde olala :oo:

HELP JE SUIS UN CASSOS DONC G FINI MAIS JE SAIS PAS OU SIGNALER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
homenum revelio
werewolf
hottest and kinkiest admin

Sam 25 Mar - 1:51

ta fiche était juste... woah. tu écris divinement bien. je t'admire, vraiment. respect.


you're one of us now, wizard -

Nam Suyeol, te voilà maintenant un membre actif de la communauté magique en tant que fier sang-pur. rappelle-toi que dans un monde, il n'y a pas d'un côté le bien, et de l'autre le mal. ce que tu choisiras de montrer dans tes actions parleront en ton nom ; c'est ce qui déterminera ta véritable nature. tu peux à présent voguer librement, mais n'oublie pas qu'il te faudra t'armer de courage car la tranquillité de Daegu n'est qu'un mythe troublant les apparences.




_________________

what you couldn't see and hear during peace is
why a heart becomes ears in two pieces.

typical ka':
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
homenum revelio
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
Nam Suyeol ♡ GET OUTTA HERE PLS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chris G. Fergus • Get Outta My Way
» I'm outta rhum.
» You make me smile like the sun, fall outta bed, sing like a bird ▬ Roxy
» Cant get you outta my heart [PV Tristan]
» "Get ready ! I'm gonna knock some sense outta ya !" - Strykna [TermiNey]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
palladium ☽ are you a seeker of truth ? ::  :: be fantastic :: outstandingly optimal :: medeis-
Sauter vers: