RSS
RSS

Partagez | 
 

 a legacy on its deathbed ft kamon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
homenum revelio
werewolf
birth's legacy

Mar 4 Avr - 12:02


dao kamon & bakh iseul

a legacy on its deathbed


Des plaines à perte de vue, des grandes étendues, un coin rempli d’arbres tel une forêt où il aimait se perdre, clairement la réserve était un petit coin de paradis pour les lycanthropes qui aimaient passer du temps sous forme lupine. Comme lui. Iseul avait passé tellement de temps sous forme animale que son apparence humaine le dérangeait parfois. C’était sans doute l’éducation de sa meute, son ancienne meute, mais on ne devait jamais contraindre un loup. Jamais. Alors ce n’était pas si étonnant de savoir que l’étudiant passait énormément de temps dans la réserve, à se dépenser quand il en avait besoin, où à se prélasser là, à l’orée du bois avec le soleil sur son museau. Surtout qu’il sortait d’un mauvais rhume qui l’avait cloué au lit plus longtemps que nécessaire et le laissant encore fragile sur ses jambes. Il avait même eu du mal à se trainer jusqu’à la réserve lors de la dernière pleine lune et l’avait passée dans un coin de celle-ci, une fois sa transformation achevée, à dormir et à somnoler jusqu’à ce qu’il soit libre des effets de l’astre lunaire. C’était déjà il y a une semaine de ça. Et ce rhume, cette grippe, il ne savait pas trop, l’avait laissé assez fatigué. Alors même s’il s’était senti d’attaque pour reprendre ses cours, son travail au refuge, comme aujourd’hui c’était dimanche il avait décidé d’aller à Dalseong pour prendre forme lupine, son loup gémissant presque en lui et passer une journée à ne rien faire.

Il avait son coin à lui Iseul, souvent à l’écart des autres, ne cherchant pas forcément à se mêler aux autres loups, merci son rang d’Omega, sauf quand une de ses amis se décidait à l’emmener jouer avec sa meute. Il avait soin coin tranquille à l’orée de la forêt avec un amas de roches un peu en hauteur sur lequel il aimait bien se poser. Alors il n’avait pas cherché midi à quatorze heures en arrivant dans la réserve. Il avait laissé ses vêtements à l’entrée de celle-ci, dans l’endroit prévu pour, avant de laisser son loup prendre le dessus, un gémissement plaintif aux lèvres en sentant ses os craquer, s’aligner autrement, se transformer. Ce n’était clairement pas aussi douloureux que sa première transformation ou encore les nuits de pleine lune où l’astre lunaire le forçait à prendre son apparence animale, mais ce n’était pas sans douleur non plus. Non loin de là. Mais le plaisir de sentir la terre sous ses pattes, le vent dans sa fourrure enlevait tout l'inconfort qu’il avait pu ressentir avant. Une fois transformé, Iseul n’avait pas trainé, trottant jusqu’à sa pierre, allant s’allonger dessus, sa robe rousse virant rouge comme les flammes sous les rayons du soleil. Iseul n’était pas un très grand loup. Non. Bien souvent on le croyait encore louveteau, prêt à sortir de l’adolescence, mais non c’était sa taille finale. Un pelage orangé se rapprochant de celui des renards, mais dont la douceur était sans pareil, ses poils légèrement longs donnant envie d’y passer sa main dedans. Comme sa mère adorait le faire, l’appelant son renard.

Mais il ne voulait pas se souvenir. Non. Et c’était presque amusant de le voir cacher son museau sous ses pattes avants, ses yeux se fermant paresseusement sous l’action du soleil. Il était vraiment bien là Iseul, appréciant de sentir son corps se décontracter et se détendre, ses muscles épousant presque la forme du rocher sur lequel il était posé. Mais à croire que vraiment, Iseul était un aimant à problèmes. Parce qu’alors qu’il se sentait partir dans le royaume de Morphée, un coup de dents au niveau de sa queue le fit glapir tandis qu’il se relevait, s’emmêlant les pattes plus qu’autre chose, et manquant de tomber, sa grâce habituelle totalement oubliée. Autour de lui il y avait des loups. Une meute sans doute. Et à l’odeur, principalement des bêta avec un alpha. Joie. Il n’avait pas forcément envie de jouer. Sauf que clairement les loups ne semblaient pas être là pour jouer contrairement à ce que l’Omega pouvait penser, et un autre coup de crocs au niveau de sa patte arrière le lui confirma de manière bien malheureuse. Jappant piteusement, il secoua sa patte arrière pour la récupérer, un grondement sourd entre les lèvres. Il n’était pas en position de force. Non pas parce qu’il était un Omega, non, il était plus rapide et plus rusé que les sept ou huit loups en face de lui. Non il était en position de faiblesse parce qu’il sentait encore les effets de sa maladie sur son corps, le rendant moins agile qu’il ne l’aurait voulu.

Mais tandis qu’il évitait un des loups qui venait de littéralement tenter de lui sauter dessus, crocs et griffes sortis dans le but évident de le dominer, Iseul se questionnait. Il ne comprenait pas. Certes il y avait des jeux de pouvoir dans les meutes, il se doutait bien, mais il était un errant, un solitaire, qu’importe le nom qu’on lui donnait, il n’appartenait à aucune meute. Alors pourquoi l’attaquer ? Pour un bout de rocher ? Non ça n’avait pas de sens. Et tandis qu’il esquivait comme il pouvait, se refusant à fuir, sa nature de loup jouant, il regrettait quand même. Regrettait de ne pas avoir quelqu’un à ses côtés, la protection qu’une meute pouvait apporter. Mais il avait fait le choix de ne pas retourner dans une meute car la douleur était trop fraiche, la séparation avec la meute de son père encore trop douloureuse. Mais ses gestes étaient désordonnés par la fatigue de son corps et le reste d’une fièvre qu’il pensait partie, et à cette allure là, les loups qui lui cherchaient misère allait bien finir par le trouver, à son plus grand malheur.


AVENGEDINCHAINS

_________________


I'M QUIET NOW.
your promises could chase away the monsters in my heart and thrill it back into beating. this is when i loved you most: your tongue all thick with stars, the moon on my back, the future, less than a ghost.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
homenum revelio
werewolf
hottest and kinkiest admin

Jeu 25 Mai - 20:45

j'espère que ça te conviendra, je suis désolée pour l'attente et aussi pour la longueur, je me suis étalée une fois de plus ;; il y a peut-être quelques fautes, là j'ai le cerveau tout ramolli honnêtement  cryy







A Legacy on its
Deathbed
feat. bakh iseul


Contrairement aux idées reçues, Kamon ne passait pas le plus clair de son temps libre dans un lit en charmante compagnie. Certes, le plaisir de la chaire était quelque chose qu'il affectionnait particulièrement, mais, n'en surprenne beaucoup, il préférait s'occuper chez lui à lire, écrire, ou vagabonder dans les rues pour faire quelques courses. Un aspect très domestique et plutôt inattendu chez l'omega, mais qui n'étonnerait pas tellement ceux qui le connaissent bien. Après tout, un bon paquet de choses le concernant relevait de jeux subtiles mais ne représentait pas clairement toute l'envergure de sa personnalité. Le sexe, c'était bien, il adorait ça, mais comme toute personne normalement constituée il fallait qu'il soit d'humeur - bien qu'il était souvent d'humeur, à vrai dire. L'important dans tout ça, c'était qu'il aimait être seul avec lui-même et profiter d'une certaine tranquillité, ce qui incluait d'aller parfois faire un tour à la réserve afin de se dégourdir les jambes et profiter du coté simple de la vie animale. Il n'avait pas pour habitude d'y aller de jour, préférant le crépuscule et la lumière de la lune lorsqu'il laissait parler son loup, mais de temps en temps, surtout les jours de soleil comme celui-ci, il appréciait de sentir le vent délicat caresser sa fourrure et paresser sous la chaleur douce d'un mois de mai.

Comme souvent, l'idée lui était venue un peu sur un coup de tête, une envie soudaine après s'être demandé de quelle manière il voulait vraiment profiter de son jour de congé. Ses doigts s’affairaient à ouvrir la boucle de sa ceinture, déjà torse nu devant le casier qu'il avait choisi pour l'après-midi. Se dévêtir ici était primordial, question de praticité et d'hygiène ; à une certaine époque, ce système n'existait pas encore et les loups venant à la réserve se transformaient directement une fois à l'intérieur, impliquant obligatoirement la destruction totale des vêtements qu'ils portaient et les forçant à en emporter d'autres de rechange histoire qu'il ne se retrouvent pas à sortir de là en tenue d'adam. Cela engendrait des vols - les casiers n'étant pas présents, certains loups piquaient les vêtements des autres après avoir été assez stupide pour oublier les leurs, et des situations plutôt cocasses : en clair, on pouvait largement faire mieux. Avec l'apparition des casiers, sécurisés d'un code temporaire déterminé par le propriétaire du jour, l'amélioration était largement notoire.

Une fois complètement nu, et après avoir refermé son casier, il choisi une des salles blindées mises à dispositions, comprenant deux portes : une menant vers les vestiaires d'où il entrait, et l'autre menant directement à l'extérieur, dans la réserve. Ces salles, bien qu'ayant couté trois bras au Ministère, étaient nécessaires. L'instinct du loup prenait le dessus lors d'une transformation, réveillé par la douleur du changement, ce qui laissait l'individu plus sensible, susceptible que la normale : impossible donc de laisser deux loups se transformer dans la même pièce, ou trop proches les uns des autres. Ils pourraient tenter de se blesser l'un l'autre. Kamon tendit l'oreille d'un air distrait pour entendre le petit bip signifiant que la salle était verrouillée et qu'il pouvait commencer sans risque son changement. C'était douloureux, bien sûr. Comment ne pas ressentir de douleur lorsque tous les os de son corps se cassent pour ensuite s’agrandir, se tordre, se recomposer et se rattacher. Ça devenait néanmoins plus supportable avec l'expérience et les années, plus rapide aussi. Hormis les grognements et quelques cris de souffrance devenant de moins en moins humain, l'épreuve se termina sans trop de peine et très vite, il se retrouva de l'autre coté de la barrière.

Il ne fit que quelques pas avant de s'arrêter une minute ou deux, scrutant les alentours et reniflant l'air afin de récolter toutes les informations dont il avait besoin. Ceux qui fonçaient sans réfléchir se risquaient à des confrontations indésirables ou pouvaient se rendre coupables d'accident malencontreux s'il tombait sur un autre loup par surprise. Généralement de jeunes loups, sans expérience : une raison supplémentaire pour mettre en place plus de structures pour les aider et les éduquer, selon Kamon. C'était une des raisons pour lesquelles il occupait son poste actuel, après tout. Une fois satisfait, il s'élança un moment, attentif à tout ce qui l'entourait et à chaque nouvelle information, qu'elle soit olfactive, visuelle, ou autitive. Il sentait son être tout entier se détendre, laissant progressivement ses instincts canidés se libérer et s'exprimer. Il courra après deux trois lapins sans les tuer, ne ressentant pas la moindre envie de nourriture, étira ses pattes avant contre un arbre avant d'en profiter pour faire ses griffes, et passa le plus clair de son temps à sentir des odeurs, suivre des chemins...

Quand, après toutes ces activités, il songea qu'une petite sieste serait la bienvenue, il se mis à la recherche d'un coin tranquille à l'ombre pour y passer quelques heures : c'est à ce moment précis qu'un glapissement suspect l'interpella. Les agressions et bagarres entre loups étaient monnaie courante en ces lieux, mais il était rare que l'issue soit fatale. Le nombre de morts loups depuis l'ouverture de la réserve ne dépassait pas la dizaine. Non seulement il s'agissait de démonstrations de dominance, avec pour but de s'intimider entre loups, mais l'endroit était aussi extrêmement bien gardé. Une bataille ne pouvait durer assez longtemps pour mener à la mort sans être repérée par la sécurité. Néanmoins, le risque était toujours là, et Kamon ne pouvait pas ignorer le tumulte qu'il entendait grandir non loin de là où il se trouvait. Sans attendre, il se mis à courir, faisant confiance à ses sens pour l'amener sur place, et lorsqu'il déboula sur une plaine il détecta à quelques centaines de mètres un attroupement de loups, dont l'un d'eux en retrait sur le haut d'un rocher. Il ne fallait pas un génie pour comprendre qu'il s'agissait sûrement de la victime, mais alors que les odeurs différentes de beta et alpha lui parvenait, celle subtile d'un omega l'intrigua, d'autant plus qu'elle ne lui était pas familière. Il savait qu'il avait déjà senti cette odeur quelque part, et alors qu'il continuait de s'approcher, il reconnu le loup d'Iseul. Il ne pouvait déterminer laquelle, entre son odeur et sa fourrure, lui avait donné la réponse en premier, mais le fait était que c'était bien Iseul. Là. En train de se faire emmerder par toute une meute - une chance qu'elle n'était pas bien grande cela dit.

Sentant son sang bouillir soudainement et ses yeux flamboyer d'un bleu plus glacial que jamais, il accéléra, le regard rivé sur un loup en particulier, un peu en retrait. Ne laissant à personne le temps de vraiment se rendre compte de sa présence, il bondit sur sa proie, referma ses croc autour d'une de ses pattes arrières et l'envoya rouler sur quelques mètres. Surpris et meurtris, le loup couina quelques secondes, tandis que Kamon se plaça entre le rocher et la meute maintenant réunie devant lui, le jaugeant du regard, comme indécis. Il y avait de quoi : l'omega était imposant, c'était le moins que l'on puisse dire. Son loup était grand et massif, majestueux et impressionnant. Si ses yeux et son odeur ne le trahissaient pas, peu aurait pu dire qu'il n'était ni alpha ni beta. Sa fourrure bleu nuit ne faisait que faire ressortir d'avantage ses iris, et il adopta volontairement une posture menaçante, avant de laisser un grondement sourd et long s'échapper, tous crocs dehors. Il sentait la présence d'Iseul derrière lui, il sentait aussi qu'il avait peur et que quelque chose n'allait pas, comme s'il n'était pas physiquement en totale possession de ses moyens. Il essayait de ne pas penser au fait qu'ils avaient un peu moins d'une dizaine de loups devant eux et qu'il y avait un certain risque qu'il doive les défendre tout seul si son ami n'était pas en forme. Ne laissant paraitre aucun doute ni aucune crainte, il teint sa position, fier. Personne ne s'en prend à ceux qu'il aime et protège.


_________________

what you couldn't see and hear during peace is
why a heart becomes ears in two pieces.

typical ka':
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
a legacy on its deathbed ft kamon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Deck Legacy Madrid
» systeme legacy
» Mass Effect Legacy RPG
» [UPTOBOX] Mortal Kombat [DVDRiP]
» Une release de la 3.6, possible ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
palladium ☽ are you a seeker of truth ? ::  :: Open Air :: Werewolves Reserve-
Sauter vers: