RSS
RSS

Partagez | 
 

 It's been a long long time...[Feat.Kang Dae]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
homenum revelio
wizard
magic blood

Ven 31 Mar - 23:37


   
Oh Kang Dae & Song Ma Rin
   
   
When you think of love, Do you think of pain ?.
   
Le son incessant de son portable faisait bondir de rage la jeune femme occupée à remonter la fermeture de ses chaussures. Autant elle aimait cette invention moldu que les sorciers venaient de s’accaparer le reste du temps, autant ce n’était pas le cas quand son supérieur ne cessait de la harceler pour qu’elle accélère. Pourquoi se sentait-il obligé d’abuser de celui-ci alors qu’il lui suivait de quelques secondes de transplanages pour se retrouver à l’endroit indiquer ?

Ramenant ses cheveux vers le haut pour en former un chignon, elle ignora le nouvel appel de son supérieur tandis qu’elle plongeait son smartphone dans la poche de son blouson. Baguette en main, elle ferma les yeux, pensa à l’endroit où se rendre, soudain, elle eut la sensation qu’on la tirait par le nombril, pas la meilleure des sensations mais elle était obligée en tant qu’Auror d’utiliser le transplanage tout le temps. Un vent frais passa sur son visage, faisant remuer légèrement une mèche de cheveux rebelle, ouvrant les yeux, elle oublia rapidement ce voyage désagréable pour apprécier la brise fraîche de la soirée. Ma Rin venait de transplaner en bordure de forêt, le son d’une agitation lui indiqua qu’elle direction prendre, ni une, ni deux, la jeune femme suivi les voix, serrant sa baguette fermement dans sa main. Elle approcha de l’entrée de la réserve lycanthrope où elle aperçut un attroupement de plusieurs sorciers et certainement loups garous, notamment de la brigade magique.

Un homme tourna son regard vers elle et l’interpella avant de s’approcher rapidement d’elle. « On attendait plus que vous Song Ma Rin. Je suis In Gook Du de la brigade magique, le ministère m’a prévenu de votre arrivée. » La jeune femme lui fit un sourire furtif avant de jeter un rapide coup d’œil à la scène, des médicomages s’affairaient autour d’une jeune femme semblant avoir reçu plusieurs blessures. « Que s’est-il passé ? » demanda-t-elle à Gook Do. Celui-ci lui fit un rapide topo de la situation, la jeune femme était une loup-garou qui semblait avoir été agressé par un sorcier anti-loups, mais celui-ci avait pris la fuite. Ma Rin soupira, depuis quelques temps, un groupe anti loup-garou sévissait dans les environs, impossible de mettre la main sur le chef du clan. La jeune femme était en charge de l’affaire avec d’autres Aurors. Elle commença à s’approchait de la jeune femme pour recueillir son témoignage lorsqu’un homme, visiblement alcoolisé et avec un regard d’un jaune brillant l’interpella violemment. « Encore une chienne d’Auror du Ministère ! Tu viens faire semblant de t’intéresser à notre cause ? ». Ma Rin lui lança un regard indifférent avant de le contourner pour reprendre son chemin. « Je te parle sale sorcière ! », mais elle décida de poursuivre sa route, ignorant les vociférations du loup-garou, elle avait l’habitude de se faire insulter. Comme chez les sorciers, il y avait des loups garous anti-sorciers. Puis, sans comprendre ce qu’il se passait, elle sentit qu’on lui agrippait le bras.

La jeune sorcière, alors qu’elle se retrouvait pousser violement au sol, pointa sa baguette vers l’homme en question, prête à lui lancer un sort de ce nom. Elle fut bloquée par un membre de la brigade magique qui venait de s’interposer entre eux, il tentait de calmer l’individu alcoolisé et alors que toute sa concentration était focalisé sur l’alcoolique, il lui sembla reconnaître la voix qui sortait de la bouche du membre de la brigade magique. Ne serait-ce pas son imagination tout simplement ? Elle se releva, sa baguette ne lâchant pas la cible, son regard croisa furtivement celui de l’employé du ministère et sa main trembla légèrement…Elle n’avait pas rêvé.

(c) fiche:WILD BIRD, flowers texture: mirandah & gifs:


   

_________________
★ She was two sides of the same coin ★
Ne me regarde pas comme ça, avec ces yeux...
Tout ce qu'on a fait, c'est aimer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
homenum revelio
werewolf
bitten sorcerer

Dim 2 Avr - 18:14

It’s been a long time...
But I hope you will forgive me
Une autre journée qui commençait trop tôt. Nocturne était venue me picocher les oreilles d’une heure très matinale. Le soleil n’était même pas levé. Je me demandais bien ce que ma chouette pouvait bien me vouloir de si bonne heure. Lorsque je me lamentais d’un grognement sourd, j’ouvrais les yeux. Ma chouette était là, fidèle à son poste en attendant des petites caresses de ma pars. Ce que je le rendis aussitôt. Je me redressais dans mon lit, assis sur ma couverture, je continuais à caresser Nocturne qui était maintenant perché sur mes genoux.  Tout en continuant de la donner de l’affection, je regardais à mes cotés, il y avait une lettre, je délaissais mon compagnon pour l’enveloppe. Je la lisais attentivement. La lettre contenait les informations d’une agression qui venait de se produire à la réserve et je devais me dépêcher sur les lieux. En post scriptum il était écrit ceci:Et pour la dernière fois, je vous demande, non, j’exige que vous vous achetez un téléphone!

Mon superviseur était désespéré de mon cas. Nous sommes peut-être en 2017 mais je ne veux pas de téléphone. Toute ma vie j’ai été obligé de renier mes origines. Mes parents avaient honte de moi, je devais passer pour un enfant normal. Maintenant tout ce que je veux c’est d’être moi-même…Et puis… Pauvre Nocturne, il se sentirait probablement inutile. Je me levais, je devais me dépêcher de me rendre à la réserve. Parce que bien sur, les chouettes c’est moins rapide que les téléphones.

En l’espace d’une dizaine de minutes j’étais prêt. Je donnais une dernière petite caresse à mon ami et baguette en mains je transplanais jusqu’à la réserve.  Une fois arrivé, il y avait quand même beaucoup de gens. Je regardais mes collègues mais je ne leurs adressais pas vraiment la parole. Certains d’entre-eux ne m’appréciaient pas, et non ce n’est pas parce que je suis un Loup, puisqu’il n’y a que mes superviseurs qui connaissent  ma condition, puisqu’elle est tenue secrète. À cause des événements et des associations anti-loup, mes superviseurs ont jugé que c’était plus prudent de tenir cela tabou. Et puis je suis complètement d’accord. Je ne veux pas que les gens changent d’avis sur moi à cause que je suis Loup. S’ils ne m’apprécient pas ce ne sera pas à cause de ça.

Je me dirigeais vers le témoin, mais avant que je n’arrive à sa hauteur, j’entendais déjà du brouhaha. C’est certain qu’à la réserve ça allait être chaud. La pleine lune est proche et c’est une attaque envers un membre de leur communauté qui vient de se produire. Ce ne sera pas tous les Loups qui vont être coopératifs. Le brouhaha semblait être entre un Loup et une Auror. Le Loup était violent avec ses mots, l’Auror ne faisait que l’ignorer et continuer son travail, j’étais maintenant à deux pas de leurs hauteur lorsque le Loup la poussa. Je ne distinguais pas les visages à cause de la vitesse des choses mais je m’interposais entre les deux. Je faisais dos à l’Auror et je posais ma main droite sur le torse du Loup.

« Eh mon ami, on a un problème? » dis-je d’une voix totalement calme, presque détachée. Ma voix semblait détachée et indifférente, mais mon regard lui en disait autre chose. Mes yeux avaient brillés, pendant une fraction de secondes d’un bleu menaçant. « Si tu n’as aucunes informations à nous donner, vas donc t’occuper de ta famille.»

J’étais rigide certes mais un comportement comme ça, c’était insupportable.  Arrogant, c’est le mot, j’étais devenu arrogant depuis que j’étais Loup. C’était une sorte de barrière que je m’étais créé afin de repousser les gens. Le Loup grommelait quelques mots incompréhensibles et tourna les talons. Je me retournais pour faire face à l’Auror qui était toujours sur le sol. Puis c’est à ce moment que je la reconnus. Je la regardais rapidement. Pourquoi devais-je tomber sur elle? Elle que j’avais si bien réussis à éviter pendant un peu plus de 5 ans. Pourquoi maintenant? Je ne suis pas prêt. D’un élan de panique, je m’éloignais d’elle. Je la regardais toujours mais mon cœur s’emplissait d’une peine inconsolable. Je reculais toujours et entendis la voix de mon supérieur un peu plus loin, je la laissais là sur le sol et je me dirigeais à grands pas vers mon patron.
©junne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
homenum revelio
wizard
magic blood

Dim 9 Avr - 0:36


   
Oh Kang Dae & Song Ma Rin
   
   
When you think of love, Do you think of pain ?.
   
La jeune sorcière, alors qu’elle se retrouvait pousser violement au sol, pointa sa baguette vers l’homme en question, prête à lui lancer un sort de ce nom. Elle fut bloquée par un membre de la brigade magique qui venait de s’interposer entre eux, il tentait de calmer l’individu alcoolisé et alors que toute sa concentration était focalisé sur l’alcoolique, il lui sembla reconnaître la voix qui sortait de la bouche du membre de la brigade magique. Ne serait-ce pas son imagination tout simplement ? Elle se releva, sa baguette ne lâchant pas la cible, son regard croisa furtivement celui de l’employé du ministère et sa main trembla légèrement…Elle n’avait pas rêvé.

Lorsqu’elle avait entendu le son de sa voix, elle vécue comme un retour en arrière, à l’époque où elle était encore une adolescente rebelle, qui parlait de tout et de rien avec son meilleur ami, la peine qu’elle avait ressenti dû à se soudain éloignement. Puis, la voix du loup-garou se fit entendre, la ramenant à la réalité. Sa bouche s’entrouvrit mais aucun son ne sorti de celle-ci alors qu’il s’éloignait d’elle comme s’il fuyait la peste. Non, ils ne pouvaient pas se séparer ainsi, elle avait tellement de questions à lui poser. Dans un geste désespérer, elle commença à le suivre mais elle fut rapidement interpelée par un collègue Auror qui venait d’arriver. « Ma Rin, je suis là pour t’épauler, tu me fais un topo ? ». Avec regret, elle détourna son regard de son ex meilleur ami pour le poser sur son coéquipier de la soirée dans le but de faire son boulot d’Auror. Elle ne saurait dire combien de temps dura l’intervention, elle se souvint simplement que celle-ci pris fin lorsqu’elle plongea une dernière fois son regard dans celui de la jeune victime, encore apeuré de ce qu’il venait d’arriver. D’un geste maternelle, Ma Rin posa délicatement sa main sur la sienne, décrivant des cercles de son pouce pour la rassurer, prise par surprise, la jeune femme ne put s’empêcher de lui murmurer « Vous n’avez pas peur qu’on vous juge ? Etre aussi gentille avec quelqu’un comme moi ? ». Un léger sourire s’étira sur ses lèvres, « Quelqu’un comme toi ? Nous sommes pareils, à quelques différences près…Personne ne se ressemble, on est tous uniques. Tu es autant sorcière que moi. Maintenant, ne t’inquiètes pas, je te fais la promesse de retrouver celui qui t’a fait ça. » Ma Rin fit un geste élégant de sa main et fit apparaître une feuille et un stylo sur lequel elle écrivit des chiffres avant de le tendre à la louve « Voici mon numéro de portable, contacte-moi dès que tu as besoin de parler, d’accord ? ».

Une ombre passa près d’elle, accrochant son regard, c’était lui. Elle retira sa main, sourit à la jeune femme puis se leva tout en déclarant « Je suis désolée, je dois y aller. N’oublie pas, tu peux me contacter quand tu veux. » puis, elle s’éloigna.

Elle le suivit pendant un temps, jusqu’à ce qu’elle eût la sensation qu’ils étaient assez à l’écart des autres. Finalement, elle de décidé à agir. Rapide comme l’éclair, elle lui attrapa le bras et le tira dans un coin un peu plus sombre avant de poser son regard sur lui. C’était lui, c’était vraiment lui…Il n’avait pas tant changé que ça, mais il y avait quelque chose de différent dans son regard, elle ne saurait dire quoi, mais c’était là.

« Kang Dae » murmura-t-elle tout en resserrant sa prise sur son bras, plus par colère qu’autre chose. Elle était en colère, en colère contre lui de l’ayant ignoré comme ça. « Kang Dae…Que fais-tu ici ? », elle savait parfaitement ce qu’il faisait ici, c’était un sous-entendu de Pourquoi reviens-tu si soudainement dans ma vie?.

Il ne semblait pas avoir envie de lui répondre, un silence lourd pesait autour d’eux, mais elle ne voulait pas lâcher son regard, elle avait peur qu’il disparaisse encore. Ma Rin lâcha sa prise, puis l fixa d’un air dédaigneux.


(c) fiche:WILD BIRD, flowers texture: mirandah & gifs:


   

_________________
★ She was two sides of the same coin ★
Ne me regarde pas comme ça, avec ces yeux...
Tout ce qu'on a fait, c'est aimer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
homenum revelio
werewolf
bitten sorcerer

Dim 16 Avr - 0:23

It’s been a long time...
But I hope you will forgive me
Comment pouvait-elle être ici? Après toutes ces années, il fallait que ce soit aujourd’hui que l’on se croise. Daegu n’est-elle pas une ville assez grande? Les cas de crimes sont du plus en plus fréquents, elle aurait pue se retrouver sur une autre scène que la mienne. J’avais été si prudent pendant toutes ces années pour ne pas avoir les mêmes cas que Ma Rin s’occupait et il ne fallait qu’une seule fois, un seul instant, un seul dossier d’obligation que je devais me retrouver en face d’elle. Je ne pouvais pas travailler avec elle. Je la connais et elle voudra savoir. Elle a le droit de savoir, mais moi je ne m’en donne pas le courage.  Je la fuyais du regard et de tous mon corps, je ne pouvais pas me retrouver en sa présence. J’avais ce sentiment d’être un lâche, un incapable et d’un trouillard.

Je marchais d’un pas rapide vers mon superviseur. Je ne pouvais pas, tout simplement pas, c’étais impossible. Elle ne pouvait pas être ici. Une fois atteint à sa hauteur, je regardais mon superieur, j’avais l’air d’un petit chien abattu et apeuré. Je le regardais d’un air presque désepéré.


« Monsieur. Je ne peux vraiment pas être sur ce cas.»

Mon patron avait entendu entre les lignes ce qui s’était produit dans mon passé, mais sérieux, il s’en battait les couilles. Je comprends complètement que mes problèmes personnels ne sont pas ses problèmes mais n’empêche, il pouvait comprendre mon problème non? Que ce cas pouvait m’empêcher moralement et nuire à mon travail?

« Écoute… Je sais bien que cette fille et toi avez quelque chose, mais sérieux j’m’en fiche complètement et puis, t’as pas le choix, tu es notre seul atout dans ce cas. Tu sais très bien que les Loups sont prudent envers les sorciers, avec toi, ils auront peut-être plus confiance. »

Cette réponse ne me convenait pas. Oui c’est vrai, ils auraient peut-être plus confiance, mais je dis bien peut-être, parce que n’empêche que je suis aussi un sorcier, à moitié sorcier mais quand-même. En plus, il y a plusieurs Loups qui n’aiment pas les mordus, ne serait-ce qu’un seul mécontent de ma situation, qu’il le dit trop fort et ma réputation est ruinée, mon image pour Ma Rin serait détruite et là au lieu que ce soit moi qui l’évite, ce serait elle. Mon image envers mes coéquipiers et mon ancienne meilleure amie, à l’eau.  Parc que oui, mes coéquipiers ne sont pas au courant que je suis un Loup, enfaite… La majorité ne le sait pas. Puisqu’il pourrait avoir risque que certains membres de mon équipe soient moins tolérants que d’autres, mon identité Garou est, et restera, secrète.  Mon patron s’écartait et allait rejoindre les autres afin de parler de l’affaire.

J’étais laissé seul à moi-même dans ce cas. J’étais seul, je regardais derrière moi à l’endroit où je les avais quittées, la Louve et Ma Rin. Les deux n’étaient plus là, elles étaient probablement allées plus loin, me dis-je, lorsque je remarquais que Ma Rin était à ma hauteur. Oh merde, elle vient me confronter, qu’est-ce que je fais. J’ai une petite idée de ce qu’elle va bien me raconter mais n’empêche, je ne suis pas prêt, je ne serais jamais prêt.

Ce qu’elle me demanda me déstabilisa. Je comprenais ce qu’elle voulait dire, mais jamais je ne croyais qu’elle l’aurait demandé de cette façon. Elle aurait tellement pue me rabaisser, me dire des choses vrais, m’insulter, me dire comment j’étais un lâche de l’avoir abandonnée, de l’avoir évité tout ce temps, nous étions meilleurs amis, inséparables. Mais non. Elle m’avait tout simplement demandé qu’est-ce que je faisais ici. Cette question était à doubles tranchants. Elle voulait tout dire sans pour autant le faire. Peut-importe ce que j’allais dire, je savais très bien que ce ne sera jamais bien dit. Je ferais des boulettes peut-importe la situation.

« Eh bien, je suis sur ce cas et j’en conclus que nous sommes coéquipiers pour un petit moment…»

Je savais très bien que ce n’était pas ce qu’elle voulait entendre, mais je n’avais aucune autre manière de lui répondre. Je ne pouvais pas dire quelque chose dans le genre, eh salut je suis devenu un Loup à ma dernière année à l’école c’est pour ça que je te parlais plus parce que j’avais peur de te blesser, voila, ça va? Non.  Je ne peux tout simplement pas.
©junne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
homenum revelio
wizard
magic blood

Mar 18 Avr - 23:52


   
Oh Kang Dae & Song Ma Rin
   
   
When you think of love, Do you think of pain ?.
   
Il ne semblait pas avoir envie de lui répondre, un silence lourd pesait autour d’eux, mais elle ne voulait pas lâcher son regard, elle avait peur qu’il disparaisse encore. Ma Rin lâcha sa prise, puis l fixa d’un air dédaigneux. « Eh bien, je suis sur ce cas et j’en conclus que nous sommes coéquipiers pour un petit moment…» C’était tout, vraiment tout ce qu’il trouvait à lui répondre. Si ses yeux pouvaient lancer des éclairs, il aurait été foudroyer dans l’instant. La jeune sorcière croisa les bras en l’observant toujours silencieuse, ça ne dura qu’un cours moment mais il parut durer une éternité, puis, sous l’agacement elle se mit à rire nerveusement.

« Tu ne trouves vraiment que ça à dire. En fait, tu n’as pas changé…tu préfères fuir que d’affronter la vérité. »

Oui, elle y avait été fort, mais il l’avait cherché et que voulez-vous, actuellement, elle avait simplement envie de lui faire mal. Lui faire ressentir la douleur qu’elle avait pu vivre durant ces dernières années où ils ne s’étaient plus parler pour ensuite se perdre de vue. Ils avaient été meilleurs amis, presque plus mais elle n’avait jamais eu l’occasion de lui dire, plusieurs années avaient passé, ils avaient fait leur vie chacun de leur côté, rencontrer d’autres personnes, changer d’idéologies peut-être. En clair, ils n’étaient plus les adolescents de 16 ans qu’ils avaient été et elle n’avait donc aucunes raisons de réagir de cette façon. Pourtant…pourtant elle ne pouvait pas s’en empêcher, c’était plus fort qu’elle. Son portable vibra, elle y jeta un rapide coup d’œil, Loki sont petit-ami venait de lui envoyer un sms pour lui indiquer qu’il l’attendait à son appartement.

« Bref, il semblerait comme tu le dis si bien que nous soyons sur le même cas pour un certain temps, nos équipes devront certainement travailler ensemble. On se reverra certainement un de ses jours. A plus Kang Dae. »

Elle s’apprêtait à tourner les talons lorsque son chef approcha et lui fit signe de ne pas bouger. « Auror Min, je vous cherchais justement. Ah et vous êtes avec l’agent Oh Kang Dae parfait ! Je viens de discuter avec le supérieur d’Oh Kang Dae et il a été convenus que vous travailliez ensemble sur cette affaire. L’agent Oh est un expert des loups-garous et vous êtes notre meilleur Auror. »

Ma Rin était abasourdit, elle ne savait même pas quoi répondre. Elle n’avait pas envie de travailler en équipe avec lui, surtout avec les propos qu’elle venait de tenir envers lui. La jeune femme s’apprêtait à riposter mais son patron ne lui en laissa pas le temps.

« Tenez » s’exclama-t-il en lui tendant un dossier. « Vous trouverez toutes les informations sur l’affaire et d’autres qui semblent lier, vous me tiendrez au courant de l’avancement de l’affaire. Bonne soirée. »

Il s’éloigna, la laissant seule avec Kang Dae. Serrant le dossier entre ses mains, elle posa son regard sur lui, pris son courage à deux mains et s’adressa à lui.

« Apparemment, nous allons devoir nous voir plus souvent que prévu. Cela n’a pas l’air de t’enchanter et je t’assure que moi non plus, mais, j’ai toujours mené mon travail à bien. Alors… » Elle lui tendit la main, attendant qu’il réponde à cette poignée de main.



(c) fiche:WILD BIRD, flowers texture: mirandah & gifs:


   

_________________
★ She was two sides of the same coin ★
Ne me regarde pas comme ça, avec ces yeux...
Tout ce qu'on a fait, c'est aimer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
homenum revelio
werewolf
bitten sorcerer

Ven 12 Mai - 22:13

It’s been a long time...
But I hope you will forgive me
Ce qu’elle m’avait répliqué m’avait frappé droit au cœur. Je ressentais ce pincement, cet inconfort dans le fond de ma poitrine. Ces mots étaient la preuve de sa douleur, de sa rancune et de sa colère envers moi. Je n’y pouvais rien, je méritais ces mots, je les méritais et je les laissais s’empreingner de moi. Elle ne savait rien, je ne pouvais le lui dire… Même si ces mots brulaient mes lèvres, je ne le lui dirais pas. Mais je ne pouvais pas rester là à ne rien faire. Je ne pouvais pas la laisser me prendre pour un lâche, parce que je ne suis pas un lâche, tout ce que j’ai fais, c’est pour la protéger et c’est mieux qu’elle ne sâche pas la vérité.

« Peut-être parce que la vérité est beaucoup plus difficile que ce que tu ne le crois …»

Je lui avais répondu d’une de ces manières, oh merde, si c’était ma mère à qui je parlerais j’aurais eue une de ces giffles. Mais ce n’étais pas le cas et même à cela je me sentais comme si j’en avais reçue une. Je me sentais si mal et pourtant, personne ne pouvais remarquer mon malaise envers Ma Rin. J’étais là debout devant elle, l’évitant presque du regard. J’entendis son téléphone vibrer dans sa poche. Je détournais des yeux, pendant qu’elle regardait son message. Était-ce une amie? Un membre de sa famille ou pire, son copain? Je ne sais pas et je ne pouvais me risquer de lui demander la question. Pour qui que je me prenais? C’est moi qui a voulu rompre les liens. Après qu’elle lue son message elle m’adressa la parole. Elle était évasive et semblait prête à quitter la scène.

Je ne savais plus quoi faire ni quoi dire. Ce n’était pas de mes affaires et tout ce que j’avais mieux trouver à lui répondre à son message n’étais nul autre qu’un :

« À plus… »

Des plus froids, des plus détachés et des plus grave. Mais pourquoi? Pourquoi est-ce que j’agissais ainsi? Comme un con? Je sais très bien pourquoi j’agis comme ça. C’est à cause de ma condition mais n’empêche, jamais je n’aurai cru faire équipe avec elle. La croiser j’y avais songer mais faire équipe, jamais!

Je me préparais à tourner les talons, pour qu’à mon tour, je quitte la scène de crime lorsque quelqu’un m’attrapais par le cou et m’entrainais vers elle. Cette personne n’était nul autre que le chef des Auror’s qui me faisait l’accolade, comme si nous étions des meilleurs amis. Ça y est, je ne pouvais donc pas l’éviter? Jamais?  Il était là et nous disait que nous devions faire équipe, nooooon sans blague comme si on ne le savait pas déjà! Et puis il était là et me vantais en tant qu’expert chez les Loups et tout. Non mais sérieux, il n’est pas con ce chef? Sérieux s’il savait que j’étais un Loup, ma couverture aurait été grillée avec lui à coup sûr! J’étais sous son bras, coincé, j’essayais tant bien que mal de me défaire de son emprise mais je ne forçais pas trop longtemps puisqu’il nous donnait des dossiers sur les affaires semblables et actuelles de notre scène de crime. Puis il parti, nous laissant là. Sérieusement je ne savais pas quoi dire alors je feuilletais le dossier.

Quelques secondes s’écoulaient avant qu’elle ne brise le silence pour une énième fois. Ce qu’elle me disait était tout simplement intense et presque méchant. Était-ce vraiment ce qu’elle ressentait où était-ce une carapace? En tous cas, je sais qu’elle n’a pas perdu son sens de dire les choses comme elle le sent. Elle est honnête et n’a pas peur de dire ce qu’elle pense… Puis elle me tendis la main. Je décrochais mon regard des feuilles du dossier et je regardais sa main. Que devais-je dire? Sérieusement elle me prend au dépourvu… Je soupirais et lui tendis la main pour lui faire une poignée bien sincère.

« Ce n’est pas ce que tu crois…  »

Puis je m’arrêtais de parler, je sentis une odeur qui n’était pas habituelle, une nouvelle odeur. Je tournais la tête d’un mouvement brusque et je cherchais des yeux, qu’était cette odeur? Je ne lâchais pas sa main, trop perturber par cet intrus sur la scène de crime…
©junne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
homenum revelio
wizard
magic blood

Mar 6 Juin - 0:45


   
Oh Kang Dae & Song Ma Rin
   
   
When you think of love, Do you think of pain ?.
   
Elle attendait toujours qu’il lui sert la main, il prit le temps de finir sa ligne, avant de fixer sa main pour ensuite la serrer fermement en lui disant que ce n’était pas du tout ce qu’elle croyait. Comment ça ? Alors pourquoi paraissait-il aussi froid ? Si il n’était pas inquiet de bosser avec elle, pourquoi avait-il fait licence radio pendant autant de temps ? Il y avait encore pleins de choses pour lesquelles elle n’avait pas de réponse et n’en aurait certainement pas. Tout à coup, elle sentit un changement d’attitude chez Kang Dae, il paraissait tendu et sa poignée de main devenait de plus en plus serrée.

« Que se passe-t-il ? » demanda-t-elle.

Mais, c’était comme si elle parlait à un mur. Le jeune homme venait de tourner le regard vers une direction, cherchant ce qui avait attiré son attention. Song Min essaya de retire sa main de la sienne, mais elle n’y arrivait pas, sa force était impressionnante. Avait-il toujours eu une telle force ? Elle se souvenait de leurs disputes et petites bagarres au lycée, il n’avait jamais eu une force pareil. A moins qu’il ait essayé de contrôler celle-ci face à elle ? Non…Elle ne comprenait vraiment plus rien et le sang commençait à avoir du mal à circuler dans ses doigts.

« Kang Dae, tu me fais mal ! »

Elle tira pour lui rappeler sa présence et le faire revenir à lui. La jeune Auror parvint à dégager sa main et la secoua un peu pour faire revenir la circulation. Bon dieu, elle avait bien cru qu’il allait lui briser les os de la main.

« Bien. Il est tard, on devrait rentrer et analyser les éléments chacun de notre côté. » Elle montra le dossier pour justifier ses propos avant de le glisser sous sa cape. « On aura qu’à se voir d’ici quelques jours pour échanger nos points de vue et définir la démarche de l’enquête. Bonne soirée Kang Dae. » s’exclama-t-elle avant de tourner les talons et de se diriger vers son équipe pour leur dire au revoir. Puis, dans un tourbillon, la jeune femme disparu en transplanant.




(c) fiche:WILD BIRD, flowers texture: mirandah & gifs:


   

_________________
★ She was two sides of the same coin ★
Ne me regarde pas comme ça, avec ces yeux...
Tout ce qu'on a fait, c'est aimer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
homenum revelio
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
It's been a long long time...[Feat.Kang Dae]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Long, long time ago. [Katina] - Terminé.
» Let me love you one more time. feat Milla |Hot|
» If I could just go back in time feat. Mo Yeon
» Long, long night... [Pv Liam &... Roscoe?!]
» (f) byeol erin feat. kang seulgi (Red Velvet)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
palladium ☽ are you a seeker of truth ? ::  :: Open Air :: Werewolves Reserve-
Sauter vers: