RSS
RSS

Partagez | 
 

 vagary {kamon.♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
homenum revelio
wizard
sweet yet sexy admin

Jeu 30 Mar - 1:23


Vagary feat. dao kamon
tenue + musique

C'est drôle la façon dont un maigre détail arrive à bousculer des projets longtemps étudiés et travaillés. On se méfie des gros tableaux mais qu'en est-il de ce qui se cache derrière? C'est là où réside le problème. A trop voir les choses en grand, on en vient à ignorer les petites tâches. Ce sont ces dernières qui sont responsables de nos changements de parcours. Un mauvais calcul ou un problème longtemps ignoré parce que mesuré comme insignifiant. Pourtant il n'y a pas que du négatif, là dedans. Parfois ça nous sauve d'un destin qui n'était pas fait pour nous, ça nous sauve de mauvaises rencontres, ça nous emmène tout droit vers ce qui nous convient et ce qui serait susceptible de nous aider à nous épanouir.

Rebecca n'est pas une exception. Certainement pas. Elle qui se voyait déjà ministre à l'instance magique. Elle qui voulait sauver l'honneur de sa famille. Elle qui voulait continuer à faire vivre l'image de sa mère. Redonner un espoir à ce père qui s'éteint petit à petit. Lui prouver qu'une justice était envisageable et qu'il pouvait s'y accrocher. Elle voulait qu'il s'appuie sur elle. Qu'il laisse sa fille se charger de tout. Elle comptait bien tout prendre en main. C'est cette flamboyante ambition qui l'avait poussé à réussir ses examens haut la main, mais elle fut aussi tragiquement responsable de nombreuses rumeurs à son sujet. Quand on n'arrive pas à distinguer les contours d'une ombre, il est bien difficile d'en comprendre la source. Prendre le temps d'analyser plutôt que de constamment se braquer, en voilà une bien jolie phrase mais qui. Qui eut pris le temps de la suivre? Dao Kamon. Quelle ironique coïncidence. Un loup-garou, une espèce sur laquelle Rebecca n'eut de cesse de cracher. Se méfier des détails, hm? En voilà un bel exemple. Jamais aurait-elle cru que la seule personne qui la sauverait d'une fausse route serait son principal adversaire. Il avait su user de ses meilleures cartes pour aller bien au delà de la tromperie ; il avait simplement fait ce qu'il fallait pour lui ouvrir les yeux et, ce, sans même s'en rendre compte. Voilà son responsable. Si la jeune femme galérait à présent à tirer ses valises dans les rues bancales de Daegu, c'était bien à cause de lui. Elle aurait pu être dans son bureau, à traiter tout type d'affaires tout en aidant parallèlement les activités des dominium. Mais non. Non. Il avait été là. Il l'avait influencé. Il avait été le premier. Le premier en bien des choses, mais le premier surtout à avoir adouci la personnalité de cette tête dure. Et c'est parce qu'il s'était agrippé à son existence, laissant une marque si profonde que Rebecca ne pouvait ignorer qu'elle changea d'ambition du tout au tout. Une joueuse professionnelle de Quidditch, hm. Au moins elle pouvait frapper sur autre chose que des personnes.

Hier, les Wiccan Rede avait échoué. Ils avaient peut-être réussi à marquer suffisamment de points pour se démarquer, mais à la dernière minute le vif d'or fut attrapé par l'équipe japonaise. Une bien piètre défaite, vous direz. Rebecca ne pouvait que confirmer. C'était lamentable. Elle ne s'était d'ailleurs pas privée d'exprimer son mécontentement, à tort peut-être. Très certainement, à vrai dire. N'étant pas la capitaine, elle n'avait point mot à dire mais c'était plus fort qu'elle. Cette tête de mule. Inutile de préciser que c'était, à présent, un peu tendu au sein même de l'équipe par sa faute et parce qu'elle était ce qu'elle était, la jeune coréenne ne pouvait avouer ses torts. Ils ont tous la tête dans le brouillard, de toute façon. Voilà ce qu'elle n'avait pas cessé de se répéter tout au long du trajet. Et ce qu'elle continuait encore de murmurer dans la grande rue magique de Daegu pendant que ses valises n'en faisaient qu'à leurs têtes derrière elle. Pour une personne ayant le sang chaud, les petits détails ne sont en aucun cas une entrave pour atteindre son but, mais la différence réside une fois qu'ils sont additionnés entre eux. Une plaie. Elle finit par s'asseoir sur l'une de ses valises, visiblement prête à déclarer forfait puisqu'elle décrocha son téléphone pour appeler un taxi. Sa tête était légèrement penchée sur le côté, ses yeux clos. Et elle, elle attendait patiemment qu'une âme charitable daigne enfin répondre pour mettre fin à la pénibilité de cette journée. son chat lui manquait. tout comme sa machine à café. La tranquillité de sa routine aussi. Cela ne faisait même pas une dizaine de jours qu'elle avait quitté le sol coréen qu'elle se sentait déjà comme une étrangère. Cela devait s'expliquer par ses nombreux voyages. Elle n'avait même pas réussi à prendre le temps de renouer avec son entourage, ou même à s'arrêter chez son père lors de sa dernière visite à Daegu. On pourrait facilement croire qu'elle se plaignait de son rôle au sein des Wiccan Rede et de son emploi du temps qui avait triplé de volume, mais pas vraiment. Ça l'a forcé à apprécier davantage cette ville, à admirer chacun de ses contours pour n'en tirer que le positif, ce qui était bien loin d'être dans ses habitudes. Elle avait changé, mais pas tant que ça au fond. Ou alors elle en était réellement ignorante. Son regard s'agrippa presque machinalement sur une silhouette traçant à ses côtés. Une démarche propre à elle. Bien trop reconnaissable pour qu'elle puisse être ignorée. Mais c'était surtout la voix qui l'accompagnait qui fit émerger un sourire sur les lèvres pulpeuses de la jeune coréenne. Sa main qui tenait le téléphone s'abaissa automatiquement tout en raccrochant, pendant que ses pieds se dandinaient jusqu'à trouver une position suffisamment confortable pour qu'elle puisse se pencher, son coude appuyé contre sa cuisse ce qui lui offrit une occasion de reposer sa tête dans le creux de sa main. on ignore ses amis maintenant? ce n'était pas très gentil, ça. Dao Kamon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
homenum revelio
werewolf
hottest and kinkiest admin

Jeu 6 Avr - 3:02


Vagary feat. jang rebecca
tenue


Retrouver un loup égaré en plein milieu d'une grande ville comme Daegu, c'était, comment vous dire ? Un peu comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Et même, les chances pour qu'il soit encore dans la ville ou ses environs s'amoindrissaient à mesure que le temps passait. Pour suivre ses traces, le pister et lui mettre la main dessus, il fallait un autre loup expérimenté, doué en traque et tout simplement suffisamment habile pour remplir ce genre de mission. En d'autres termes, un loup averti. Et là, vous pensez : Kamon ? Bingo. Selon les circonstances, ce genre de tache importante lui permettant de mettre à l'épreuve ses capacités l'enchantaient à tous les niveaux ; ou, au contraire, lui donnait juste envie de coincer sa main dans un étau. En ce moment ? Facile ! Il suffisait de regarder la tête qu'il affichait à qui voulait voir pour comprendre. Les yeux sombres, plissés, les sourcils légèrement froncés, les lèvres pincées et droites comme des allumettes... Dans l'ensemble, une expression qui voulait dire quelque chose comme "tu m'touches j'te bouffe" ou encore "m'approches pas ou j'te pète les tibias". Il trainait presque de la patte le long de la ruelle magique, là où son dernier informateur l'avait mené, lui disant que sa cible avait été vue ici il y a moins de huit heures. En général, les odeurs prennent deux jours avant de commencer à être trop subtiles pour en tirer quoique ce soit. Moins, s'il pleut. Ce que, au fond de lui, l'omega envisageait comme la cerise sur le gâteau, ou la goutte d'eau faisant déborder un vase plein à ras-bord. Un gros non-merci, quoi.

Non pas qu'il rechignait à s'occuper de ce genre d'affaire, oh non, pas le moins du monde. Au contraire, guider et sécuriser la communauté lycanne était sa priorité absolue, et quelque chose qui lui tenait très à cœur. De plus, il savait que ce cas là était un cas particulièrement urgent et important – il n'y avait qu'à se remémorer les paroles tendues de son boss lorsqu'il lui avait confié cette mission : "il est dangereux, incontrôlable, il finira forcément par faire plus de dégâts qu'envoyer deux moldus à l’hôpital. son loup a pris le dessus et il se laisse guider par ses instincts. il doit être arrêté et traité avant que la situation ne devienne trop grave pour qu'on puisse lui sauver la vie.". De toute évidence, un jeune loup qui n'avait aucune prise sur sa part canidé et qui restait constamment sous l'effet d'émotions trop intenses. Il n'arrivait pas à reprendre forme humaine. C'était très rare, mais ça pouvait arriver, surtout chez les novices. Les explications concernant cette incapacité à redevenir humain étaient très diverses, variées, et subjectives. Une morsure suivant une attaque violente par un loup, une situation personnelle critique amenant à plusieurs symptômes pouvant causer une irritabilité ou un désespoir sévère comme la dépression ou autres maladies mentales, etc... Un loup ayant déjà quelques années derrière lui en tant que tel ne se retrouverait jamais face à une situation comme celle-ci. Ce qui rendait l'évidence évidente : il était jeune, il allait mal, et il pouvait causer un pétrin gigantesque. Si les lycans ne parvenaient pas à le capturer à temps – c'est-à-dire avant qu'il ne commette des erreurs irréversibles comme meurtres et compagnie, les sorciers s'occuperaient de l'affaire. En d'autres termes, ils l'exécuteraient.

Ce qui amenait donc notre cher Kamon ici, mandaté par son boss lui-même, ce qui voulait dire qu'il n'avait tout simplement pas le choix. Ce n'était pas dans le tempérament de l'omega d'obéir aux ordres, mais Seonho était à un tout autre level. Et puis, de toute façon, il n'était absolument pas contre s'occuper de loups en détresse. Seulement, cette nuit il l'avait prévue dans l'intimité parfaite d'une de ses nouvelles collègues de travail, avec qui il ne lui avait pas fallu plus d'une journée pour conclure un rencard direct dans sa chambre, toutes options comprises. Au dernier moment, cela dit, il s'était retrouvé affublé de cette charge qui ne pouvait bien sûr pas attendre le lendemain, ce qui explique pourquoi nous sommes maintenant avec un loup qui boude et qui semble à deux doigts d'aller tailler ses griffes quelque part. Quand on donne les blue balls à un Kamon très excité par ses plans futurs, difficile de s'attendre à autre chose. Quand bien même, il s'était attelé à la tache avec professionnalisme, rapidité et efficacité, toujours très sérieux et engagé lorsqu'il était question de boulot et de responsabilité. Ça n'avait d'ailleurs rien à voir ! Tirer la tronche n'aurait aucune conséquence sur le résultat de sa mission, alors qu'est-ce qui l'en empêchait, mh ?

Peut-être une jolie petite blonde qui le sortit de ses bougonneries lorsqu'il passa à coté d'elle, bien à son goût et bien souriante – sourire qu'il lui rendit, en coin, avant de s'arrêter pour l'accoster. Un coup d’œil de haut en bas, les yeux retraçant les courbes divines de la belle, ne fit que le frustrer d'avantage. Ah, si seulement il n'avait pas autre chose à faire... « Excusez-moi, jolie demoiselle, vous habitez dans le quartier ? Oui ? Parfait. ». Elle semblait espérer autre chose, la bouche clairement mise en avant avec une petite moue délicate, le buste redressé. Dieu comme Kamon aurait voulu voir la suite se dérouler ainsi, lui aussi. « Avez-vous remarqué quoique ce soit de suspect au cours de ces dernières heures ? Comme des bruits inhabituels ou autre ? ». La jeune blonde se dégonfla immédiatement, le regard déçu, mais elle offrit malgré tout une réponse au loup avant de reprendre son chemin. A l'en croire, les gens parlaient d'un capharnaüm sans nom dans une ruelle non loin d'ici, comme si une tempête avait ravagé l'allée entière. Décidé à aller voir ce qu'il en était de lui-même, il fit tout juste deux pas quand une autre voix l'interpella, cette fois bien plus mielleuse à ses oreilles, et surtout très familière. Un grand sourire enjôleur s'étira sur ses lèvres lorsqu'il posa les yeux sur la silhouette et le visage sublime d'une Rebecca qui l'observait, assise sur un banc à quelques mètres de lui. Il émis un rire court et amusé, plaçant ses mains dans ses poches en s'approchant à pas lents de la belle. « Ignorer une beauté telle que toi ? Comment oserais-je ? ». Ses prunelles sombres brillaient, admirant les yeux amandes de son amie sans se départir de son petit sourire. « Déjà rentrée ? Il ne me semble pas que la saison de quidditch soit terminée, pourtant... ». Son air se fit plus malicieux encore, signe qu'il savait très bien que les Wiccan Rede avait accusé une défaite au match de la veille. Un peu de taquinerie, ça ne tue jamais personne, mh ? Rebecca le savait mieux que quiconque, d'ailleurs. Entre eux, c'était un peu comme un jeu, auquel l'omega s'adonnait avec grand plaisir.

_________________

what you couldn't see and hear during peace is
why a heart becomes ears in two pieces.

typical ka':
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
homenum revelio
wizard
sweet yet sexy admin

Jeu 1 Juin - 12:22


Vagary feat. dao kamon
tenue + musique

Déjà rentrée ? Il ne me semble pas que la saison de quidditch soit terminée, pourtant... Elle savait. Elle ne savait que trop bien ce que dissimulait cet air malicieux qui lui plaisait tant d'arborer. Et il savait aussi combien les défaites insupportaient la jeune sorcière. Qu’importe le domaine d’ailleurs. Elle avait cette fâcheuse manie de devenir imbuvable auprès de sa victime toute faite, celle sur qui Rebecca rejetait volontiers la faute. Celle qui finissait par prier de ne plus croiser l’ancienne moklyeon pour pouvoir être libre au moins une journée. Un véritable volcan. Chance pour son équipe, Rebecca n’envisageait pas de rester avec eux jusqu’au prochain entraînement de prévu. Chance surtout pour l’attrapeuse qui n’aurait pas à subir en boucle les foudres de la furie Jang. Peut-être même n’aurait-elle pas à s’y confronter. Même si l’inconsciente audace de Kamon aurait pu remettre de l’huile sur le feu, il restait lui. Qu’importe ce qui sortait de sa bouche, Rebecca ne pouvait qu’en dire silencieusement, se sentant un peu plus sereine. Aussi étrange cela puisse être. « il ne me semble pas » ? ça veut dire quoi ? que tu n’as pas suivi la saison ? une moue faussement attristée s’empara de son faciès, sa lèvre inférieure s’exhibant un peu plus que d’ordinaire. moi qui pensait que t’allait supporter mon équipe mais je vois que ça n’a même pas fait l’effort d’allumer sa télé. Elle trouvait passion à continuer dans son petit jeu, l’accusant ouvertement de ne pas se soucier d’elle. Jouer les petites princesses en demande constante d’attention, là était son caractère. Et plus encore avec Kamon, même si elle savait qu’elle n’avait aucunement besoin de prendre de tels airs avec lui. Leur relation faisait qu’ils se donnaient déjà tout sans avoir à dire quoique ce soit. Ça avait commencé ainsi, il était naturel que les habitudes se prennent et se renforcent au fil du temps.

Des chuchotements effacèrent ses traits boudeurs pour préférer une allure interpellée. Son regard était ancré dans celui du loup-garou avant qu’elle ne finisse par l’abaisser jusqu’à son téléphone portable, celui-ci étant resté dans sa main qui reposait sur ses genoux. Un clignement des yeux puis un bref geste de son doigt suffirent à couper la conversation téléphonique qui était en cours. Avec tout ceci, Rebecca en avait oublié l’appel qu’elle avait lancé auprès d’une compagnie de taxi. Le petit gadget trouva alors place dans la poche de sa veste bicolore. t’es en mission ? la réalisation vint alors à elle, après avoir pris un peu plus de recul sur la situation. Les interrogations qui l’avaient mené auprès de divers inconnus, cet air sérieux avec lequel il traçait sa route.  Si le jeune loup n’était pas en chasse d’une nouvelle proie à punir pour cette nuit, il ne pouvait alors qu’être en plein travail. ou tu as peut-être du temps devant toi ? se rappelant alors le message qu’il lui avait envoyé quelques jours auparavant, et dont elle n’eut guère le temps de répondre. Là était peut-être l’occasion pour eux de célébrer cette rencontre opportune autour d’un verre, ou deux, comme il l’avait suggéré. Elle se leva finalement, faisant glisser quelques-unes de ses mèches auburn derrière son épaule tout en s’avançant gentiment vers son ami avec un semblant de sourire se suffisant à lui-même. parce que je me dis qu’on pourrait s’adonner de nouveau à une certaine activité, toi et moi.. Nul doute qu'une idée venait de germer dans sa tête. La distance entre eux s’amoindrissait à chacun de ses pas jusqu’à ce que celle-ci se dissipe entièrement lorsque la belle plaqua malencontreusement sa poitrine contre le torse fermement musclé du jeune homme. Ses doigts jouèrent avec la fermeture de la poche gisant sur sa veste, tandis que sa lèvre se retrouva prisonnière de ses dents. mais si tu préfères, on peut juste se contenter d’un verre. Ou deux. Comme tu l’avais aussi gentiment proposé dans ton sms. Dans tous les cas tu sauras comment me satisfaire. La commissure de ses lèvres se courba, rendant visible un petit sourire plus innocent que son prédécesseur. Aucune chance que la première option ne se mette à exécution. Cela faisait déjà quelques années qu'ils avaient cessé ce genre d'occupation, au moment où leur relation avait pris un nouveau tournant. Pour autant, elle n'irait pas pleurer ce qu'ils étaient autrefois. Leur proximité psychique avait plus de valeur aux yeux de Rebecca que celle physique et, ce, même si elle s'était volontiers avouée accro au sexe avec Kamon. Dans d'autres circonstances peut-être. Et encore. Sa relation avec Luka était tout le contraire de ce que l'on pouvait définir de "joyeux", et pourtant elle lui restait fidèle. Elle restait avec lui, par choix. Parce qu'elle l'aime. Et qu'elle continue désespérément à croire qu'un jour, peut-être, leur couple retrouverait leur flamme d'antan. Un rêve absurde, direz-vous. Et même si elle-même savait que c'était impossible, l'irréel continuait encore et encore à l'attirer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
homenum revelio
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
vagary {kamon.♥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
palladium ☽ are you a seeker of truth ? ::  :: Magical Street-
Sauter vers: